Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la différance                     Derrida, la différance
Sources (*) : Derrida, le signe               Derrida, le signe
Jacques Derrida - "L'écriture et la différence", Ed : Seuil, 1967, p284

 

Sort contre Grillot de Givry (Ar taud, 16 mai 1939) -

Derrida, Artaud

Artaud se révolte contre la différance, ce système de relais organiques qui dérive les forces vers le signe et la parole articulée

Derrida, Artaud
   
   
   
Et il faut préférer ce qui rompt avec l'économie Et il faut préférer ce qui rompt avec l'économie
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Artaud s'est révolté contre l'impérialisme de la lettre. Il lui a fallu revenir en-deça du temps de la différance, en ce point où les organes du théatre (auteur-texte/metteur en scène-acteur-public), ne se distinguant pas encore, ne sont que des forces qui se manifestent de manière illisible. C'est la nuit qui précède le livre, quand le signe, qui n'est déjà plus une chose, n'est pas encore séparé de la force.

Dans ce texte de 1965, La parole soufflée, Jacques Derrida esquisse, a contrario, une définition de la différance, dont il dira plus tard que, n'étant pas un concept, elle est indéfinissable. Contre quoi Artaud se révolte-t-il? La différance concourt à produire un objet, des signes lisibles. C'est cette lisibilité reposant sur des différences déterminées qui est insupportable pour Artaud. Une pièce de théâtre est un texte, un système organisé, organique. Partant de ce texte, Artaud ne voudrait pas en rester là. Il voudrait revenir avant les dérivations qui conduisent à la parole articulée, avant qu'elles ne soient devenues possibles. C'est cette opération singulière qui pose la question de la différance. Pour se transformer en ergon (œuvre), il aura fallu en passer par l'energeia (l'énergie). C'est ce moment où la force et le texte ne sont pas encore séparés qui intéresse Artaud; or ce moment intéresse aussi Derrida, car c'est celui de la différance, en tant qu'elle ne peut jamais se figer complètement en différences oppositionnelles.

-------

En 1939, ce rejet du signe articulé a pris la forme de Sorts et d'envoûtements, comme celui-ci, envoyé à Grillot de Givry.

 

 

Texte écrit par Artaud : "[Et] ce S[ort] [ne] sera / pas rapp[or]té. / Il ne sera pas / reporté. / Son efficacité d'action / est immédiate et / et éternelle./ Et il brise tout / en[vo]ûtement."

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaDifferance

GF.NJM

DerridaSigne

IF.FFC

DerridaArtaud

BT.LTT

ChoixAneconomie

DE.LED

WArtaudDifferance

Rang = M
Genre = MJ - NA