Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Merleau - Ponty, l'Être                     Merleau - Ponty, l'Être
Sources (*) :              
Maurice Merleau-Ponty - "Le visible et l'invisible", Ed : Gallimard, 1964, p79

 

Nuages -

La seule manière de penser le négatif dans l'Être est de penser qu'il (le négatif) est en n'étant pas

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Sartre pense rendre compte de notre accès primordial aux choses en préservant l'absolue positivité de l'être et la pureté négative du néant. Devant un monde conçu comme positivité, je ne suis rien (car je je suis réduit à un pur point de vision). Il n'y a pas de point de rencontre entre le monde [l'Être] et moi [le néant]. Nous ne sommes pas du même ordre. L'un est étranger à l'autre. Ils sont sans commune mesure - mais ils sont aussi l'envers et l'endroit d'une même pensée. Si l'on dit ce qu'est le négatif, on le pense comme être, comme substance. On le contamine de positivité.

Pour Sartre, le Néant n'est pas, ce qui est pour lui la seule manière d'être. Mais s'il est ce qui "n'est pas", il est dans l'être. D'où la nécessité d'une double négation. Une négation originelle doit être activement négation d'elle-même.

 

 

Une philosophie de la négativité absolue serait une philosophie de la positivité absolue car, de l'être et du néant, l'un ne saurait être pensé sans l'autre.

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

MerleauPonty
MerleauEtre

ND.VVV

U.négatif

Rang = O
Genre = MP - DET