Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Un concept d'œuvre, ça s'affirme                     Un concept d'œuvre, ça s'affirme
Sources (*) : L'œuvre, son concept, son principe               L'œuvre, son concept, son principe
Pierre Delain - "En ce moment même j'écris, dans l'obscurité orlovienne", Ed : Guilgal, 2048, Page créée le 19 octobre 2005 "Il faut" : ce concept d'œuvre

[Dans tous les champs qu'il a abordés, Jacques Derrida a décliné les obligations inconditionnelles du concept d'oeuvre]

"Il faut" : ce concept d'œuvre
   
   
   
                 
                       

On trouve, dans les ouvrages de Jacques Derrida, de nombreuses analyses d'œuvres, et aussi de nombreuses variations sur le sens du mot œuvre. Il diversifie les problématiques, multiplie les thématiques et fabrique, avec une grande inventivité, des expressions composées ou dérivées. Voici quelques exemples :

- Dans la peinture, ce qui compte n’est pas la ressemblance, ni l’imitation, ni le rapport au référent ou au modèle, c’est la fiabilité. Pour qu’une œuvre picturale nous intéresse, nous fasse marcher, il faut d’abord qu’on y croie, que nous signions avec elle un certain genre de contrat, une alliance, qui n’est jamais assurée. Thème n°1 : œuvre et croyance.

- Toute œuvre graphique est bornée. Autour d’elle, des limites déterminent un espace, stabilisent un sens, une interprétation. Les arts visuels exigent ce cadre, dont les formes sont très diversifiées et peuvent toujours se défaire. Thème n°2 : œuvre et parergon.

- Pour dessiner, il faut d’abord s’éloigner du modèle, le temps de tracer un trait. Sans ce passage par l’invisible, le tracement est impossible. Thème n°3 : l’aveuglement, le retrait devant l’œuvre en train de se faire.

- La photographie est l’art sans voix par excellence. Elle est silencieuse, elle se tait, il faut parler à sa place. Cet autre que je vois dans une photographie et qui se présente comme une empreinte, je dois l’inventer, le penser, le porter en moi. Thème n°4 : œuvre et altérité, œuvre et deuil.

- Le cinéma est hanté par des spectres qui semblent bouger, parler, qui donnent une illusion de présence. On peut s’identifier à ces spectres, les faire survivre. Thème n°5 : la hantise de la trace.

- La littérature possède une puissance inouïe, une toute-puissance capable non seulement de créer des mondes, mais aussi de faire venir au jour ce qu'ils dissimulent. Thème n°6 : œuvre et secret.

- Certains textes portent l'espoir, comme Freud avec la cure analytique, de faire revenir le souvenir oublié, le trauma. Thème n°7 : œuvre et mémoire, œuvre et archive.

- La philosophie est une machine d’écriture qui ne se donne aucune limite, qui explore tous les écarts, qui pousse toute analyse aussi loin que possible. Une œuvre qui opère ainsi, en débordant toujours son cadre, risque d’ouvrir sur son propre abîme. Thème n°8 : architectonique et perte des distinctions, brouillage, aporie.

- Une poésie est toujours datée, signée, elle est unique. Elle témoigne d’une rencontre, d’une singularité qu’on ne retrouvera jamais. Thème n°9 : œuvre et idiome, œuvre et événement.

 

 

Peut-on inférer, de ces indications, des éléments sur un concept d'œuvre en général? On n'y arrivera pas par déduction, mais par cette faculté de jugement que Kant a nommée réfléchissante. Il faut se donner à soi-même une règle d'universalisation. C'est, pour moi, la fonction de l'inconditionnel. « Que fait cette œuvre ? » Elle nous invite à saisir, dans le même temps, un principe et son impossibilité. Mais cette règle, qui est elle-même un principe, ne peut pas être prouvée. Elle ne s'impose à autrui, si elle s'impose, que par confiance ou croyance.

--------------

Propositions

--------------

-

Ce qui se donne à voir en peinture n'est pas une fidélité à l'objet, mais une fidélité à un autre engagement, "avant" tous les contrats en vigueur

-

On ne peut faire ni ce qu'on dit, ni ce qu'on dit faire, ni ce qu'il faudrait faire

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
   

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Delain
ProCheminements

AA.BBB

ArchiOeuvreMutations

SE.JJL

PrincipeConcept

IE.LIE

KC_ProCheminements

Rang = zQuois_ParcoursParcours
Genre = -