Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
                   
Sources (*) :              
Sophie Persipeau - "Passages au bord du monde", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 20 septembre 2004

 

Portrait d'une femme de profil (Edouard Vuillard, 1908) -

La voix est ce qui passe et ce qui reste

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

A cause de cette double nature, la voix donne une impression de fragilité. Pourtant elle est durable, plus durable que l'être humain, plus durable que son corps. Comme les spectres, elle saute les générations. Bien après qu'on l'imagine disparue, elle continue à servir de fondement. Bien après qu'elle ait été prononcée, elle est encore entendue. Son impact ne dépend ni de l'espace, ni du temps, mais d'une énergie particulière qui tient à de nombreux facteurs mal définis. On pourrait parler d'énergie vocale si ce terme n'était pas ambigü et ne risquait pas de la faire confondre avec une force ou une puissance. Mais ce qui fait durer la voix est un fuel particulier qui ne se compare à aucun autre.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sophie

Sa.voix

Rang = O
Genre = MR - IB