Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le supplément                     Derrida, le supplément
Sources (*) : Derrida, la circoncision               Derrida, la circoncision
Jacques Derrida - "Circonfession", Ed : Seuil, 1991, p70

 

Circoncision (Egypte antique) -

Derrida, l'alliance

Circoncision, je n'ai jamais parlé que de ça : limites, marges, marques, clôture, anneau, alliance, don, sacrifice, écriture du corps, pharmakos, coupure, ...

Derrida, l'alliance
   
   
   
Derrida, le judaïsme Derrida, le judaïsme
Derrida, sur sa vie               Derrida, sur sa vie  
Derrida, marque, re - marque, itérabilité                     Derrida, marque, re - marque, itérabilité    

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Dans Circonfession, Jacques Derrida cite la première page de ses carnets qui datent de 1976 :

"Circoncision, je n'ai jamais parlé que de ça, considérez le discours sur la limite, les marges, marques, marches, etc., la clôture, l'anneau (alliance et don), le sacrifice, l'écriture du corps, le pharmakos exclu ou retranché, la coupure / couture de Glas, le coup et le recoudre..." (Circonfession, p70, bande 14).

A cette liste non exhaustive qui renvoie à des thématiques antérieures à 1976, on pourrait peut-être, après-coup, ajouter, par exemple : l'hymen, le talith, le retrait, etc. On pourrait aussi changer le terme de référence, comme il le suggère lui-même :

"D'où l'hypothèse selon laquelle c'est de ça, la circoncision, que, sans le savoir, en n'en parlant jamais ou en parlant au passage, comme d'un exemple, je parlais ou me laissais parler toujours, à moins que, autre hypothèse, la circoncision elle-même ne soit qu'un exemple de ça dont je parlais, oui mais j'ai été, je suis et je serai toujours, moi et non un autre, circoncis, et il y a là une région qui n'est plus d'exemple, c'est elle qui m'intéresse" (Circonfession, p70, bande 14).

La circoncision, dit-il (p188) est le fil de ce qui le fait écrire, "même si ce qui s'y tient ne tient qu'à un fil et menace de se perdre". Si elle est au premier plan dans cette liste de mots plus ou moins substituables, c'est à cause d'une duplicité :

1. Derrida lui-même est circoncis. C'est dans son corps que ça se joue, dans un rapport à sa mère, à son père, dans une sorte d'acharnement à avouer quelque chose, et c'est pour ça que le mot a travaillé chez lui, ce mot qui se dit en hébreu milah avec un i (contre trois en français), sur lequel il fait un travail de la lettre.

2. Tout homme (ou toute femme) entré dans la langue, s'il est entré dans la langue, est circoncis.

 

 

Selon Marc-Alain Ouaknin (12 décembre 1999 à son séminaire), on peut dire que, depuis 1976, tout ce qu'écrit Derrida s'inscrit comme commentaire de la question "Qu'est-ce que la circoncision?".

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaSupplement

XC.KQQ

DerridaCirconcision

BH.DSS

DerridaAlliance

LC.IRC

DerridaJuifs

SC.QAZ

DerridaBiographie

1930.CD.CIC

DerridaMarque

VC.LCV

VCirconcision

Rang = N
Genre = MR - IB