Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Jacaline Glevenors de Courtepierre                     Jacaline Glevenors de Courtepierre
Sources (*) : Le lieu de l'Orloeuvre               Le lieu de l'Orloeuvre
Jacaline Glevenors de Courtepierre - "La poursuite du bien", Ed : Galgal, 2007, Page créée par le scripteur le 19 novembre 2001

 

-

[Jacaline Glevenors de Courtepierre]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accder son texte

 

Raoule de Vénérande est son nom de jeune fille. Elle s'est mariée avec Yves Glevenors de Courtepierre, qui est Directeur des Ressources Humaines d'une banque. Il se trouve qu'elle a un amant qui s'appelle Monsieur Vénus. C'est sa seule bizarrerie. A part ça, elle est tout ce qu'il y a de plus bourgeoise et normale (3 enfants et tout et tout), elle travaille à la Sylal et ne sait même pas que Lucien Coërmer l'a aimée.

Il existe entre elle et Danel Qilen un étrange rapport d'attirance/répulsion que Danel ne comprendra que tardivement, à la suite d'un rêve qui lui en donnera la clef.

Son éducation fait qu'elle a toujours l'air digne, calme et normale. Il lui arrive pourtant de réagir, et même de réprouver certains aspects du Cercle. Par exemple lorsque Valentin, le gardien des rites, s'obstine à classer les lignées dans l'ordre habituel du Cercle. Elle ne comprend pas à quoi ça sert et rouspète, persuadée qu'on pourrait gagner tellement de temps! Il faut être souple, dit-elle, souple et ouvert.

Plus tard elle sera impliquée dans la crise de la Sylal, qui l'entraînera dans une sorte de folie : improbable retournement, quoique pas plus improbable que la présence de cette femme du monde dans le loft du quai de l'Idve.

 

 

 

 

Propositions (les ttes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[On ne peut restaurer l'idéal qu'à partir de la parole vive]

-

L'indemne, le propre, n'est-ce pas la chose même de la religion?

-

La condition de l'archive est la constitution d'une instance et d'un lieu d'autorité

-

Pour qu'émerge le nazisme, il aura fallu que la figure du savoir se soit préalablement effondrée

-

La "phonè" comme parole vivante, spiritualité du souffle, unit la vie et l'idéalité

-

La question du secret, des limites de l'archive, est aujourd'hui un enjeu politique majeur

-

La poursuite du bien (Jacaline Glevenors de Courtepierre, 2007) [LPDB]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Jacaline
JacalineParcours

AA.BBB

HebGalgal

FQ.LLK

YY_BE.FDB

Rang = ZY_Glevenors_Jacaline
Genre = Pfem -