Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Bertille Sapintza                     Bertille Sapintza
Sources (*) : Le lieu de l'Orloeuvre               Le lieu de l'Orloeuvre
Bertille Sapintza - "La Sibylle", Ed : Galgal, 2007-2011, Page créée par le scripteur le 26 août 2000

 

-

[Bertille Sapintza]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accder son texte

 

(Bertille : Je n'ai pas de père, et pourtant je ne peux pas faire autrement que d'être la fille de quelqu'un. Je ne sais pas qui est ma mère mais je la connais, elle existe charnellement en moi, tandis que s'il n'y avait pas quelqu'un candidat à cette fonction de père, il pourrait ne pas exister. Bendito a toujours été ambigu. Il m'a présentée comme sa fille, m'a élevée comme sa fille, mais il n'a jamais prétendu être, lui, le père. C'est ainsi qu'il m'a ouvert une voie aussi incertaine et libre. J'ai pu compter sur lui sans qu'il me barre la route).

- Sophie : Bertille n'a presque jamais été une inconnue. Sous ce simple prénom elle a chanté, à l'âge de 13 ans et demi, accompagnée par Armando. C'était une sorte de jazz romantique. Ce frêle petit bout de fille dégageait une émotion incroyable. Mais quelle était exactement sa relation avec Armando? Plus qu'un frère, moins qu'un père, et c'est elle qui a tout arrêté avec sa tentative de suicide. Les journaux n'en ont parlé que quelques jours.

- O. : C'est la fille adoptive de Bendito Sapintza. D'après l'histoire officielle (celle que Bendito ne raconte pas, mais qu'il ne dément pas non plus), sa mère (inconnue) vit quelque part au Portugal, et Bendito l'a recueillie à l'âge de 3 ans. L'épisode apparemment négligeable du trauma se situe lorsqu'elle a 9 ans, en 1997, et celui du groupe musical lorsqu'elle a 13 ans et demi, fin 2001. A l'époque, à l'école, sa meilleure copine est Sophie Persipeau. Elle a 19 ans en 2007, année du Galgal, quand son retour à la musique apparaît comme la face émergée de son secret.

(Bertille) Il y en a qui croient que je défends une conception positive, humaniste, amoureuse de l'art. Ils me mettent des mots dans la bouche, mais moi, ces mots, je m'en fiche. Ce qu'on partage reste et restera toujours inexplicable, et le mot "partage" lui-même ne correspondra jamais. Ils raisonneront autant qu'ils le voudront, ils ne me feront pas changer d'avis.

- O. : Quant à sa véritable histoire, sera-t-elle jamais tirée au clair? Danel ouvre quelques pistes, mais leur relation conduit en un lieu si extrême qu'on se demande s'il faut encore lui accorder quelque crédit. Une vraie tragédie, à l'échelle de l'Orloeuvre.

 

 

 

 

Propositions (les ttes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[Créer, dans notre époque, c'est y faire résonner le vide]

-

[La voix se retire!]

-

[Un vide s'est ouvert!]

-

Des voix sont les points-sources du monde actuel

-

La voix est la puissance d'agir propre au langage

-

Il suffit de trois grains de sable pour servir de fondement

-

L'essence de l'humain est sa voix, en tant qu'elle résonne dans le silence infini du non-néant humain

-

L'athéisme est l'affirmation de la voix

-

Il faut penser l'événement à partir du "Viens" qui se dit à l'autre et qui ouvre un espace messianique

-

Désormais la voix révèle l'absence d'origine

-

Le messianique, ou messianité sans messianisme, est une structure irréductible, une expérience de la croyance qui fonde tout rapport à l'autre dans le témoignage

-

Loi de la dissémination : tout commence par une doublure

-

Quand le visage se sera complètement effacé, le monde entier sera blanc

-

L'objet-texte [livre, oeuvre] est le reste d'une pliure qui déchire l'hymen, laisse le texte vierge et intact le secret

-

La voix divise le monde

-

Le messianisme signifie que c'est en s'appuyant sur le futur qu'on peut changer le passé

-

Le messianisme est la possibilité de l'avènement du nouveau, à chaque moment du temps, sans que rien ne soit irréparable ni inévitable

-

J'entends par Dieu la chose signifiante, en tant que détachée de toute signification

-

La voix est l'essence active de dieu

-

Idve est le point d'absence inoccupé à partir duquel se construit l'Orloeuvre

-

La voix porte la création

-

La tora n'évoque jamais la nécessité d'un messie

-

"A la pointe acérée" - De Charles Baudelaire à Paul Celan

-

Tout est une question de voix car la voix est la question, la seule

-

La Sibylle (Bertille Sapintza, 2007-2011) [Sibylle]

-

Nous revenons au début du monde, (mais il est presque muet)

-

Le messie naîtra de l'imperfection du baiser

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Bertille
BertilleParcours

AA.BBB

HebGalgal

FX.LBB

YY_BB.BCG

Rang = zQuois_Sapintza_Bertille
Genre = Pfem -