Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Eugène Silénius                     Eugène Silénius
Sources (*) : Le lieu de l'Orloeuvre               Le lieu de l'Orloeuvre
Eugène Silénius - "L'étrique des citoyens", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 13 septembre 2001

 

-

[Eugène Silénius]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

Du haut de ses 96 ans, Eugène fait figure d'ancêtre du Cercle. Pendant l'essentiel de sa vie active, il a travaillé à la Banque Mondiale. De son métier de grand financier, il ne reste pas grand'chose - car il a subi un impressionnant processus de désintégration. De ses nombreux voyages à travers le monde, il ne lui reste apparemment aucun souvenir, sauf l'habitude d'ingurgiter en toutes circonstances des litres d'apéritifs et de digestifs. De ses amitiés, il reste quelques traces (Juscelino Pinto et la petite Violaine), et de sa famille il ne reste que Juliette et les regrets qui remontent quand il est saoûl.

Le début de sa chute a été lent : parallèle à son alcoolisme. Il s'imbibait, s'imbibait, s'imbibait. Il ignorait qu'il était alcoolique et ne voulait pas savoir qu'il chutait. Jusqu'au moment où il est devenu incapable de travailler. On l'a mis en retraite anticipée; la sanction était gentille. Mais il ne s'est pas amélioré. Au contraire. D'abord, sa femme l'a quitté, puis ses enfants l'ont lâché, puis tout a empiré.

Sa spécialité (qu'appréciait Ingfrid) était la prospective à très long terme. Il se croit toujours expert dans ce domaine comme si son expérience était un gage de compétence et sa longévité une preuve d'intuition. Mais sa fécondité est loin d'atteindre celle de Colette.

Il est terriblement ridé, mais cette usure ne va pas jusqu'à la laideur. Quand il fait grincer ce qui lui reste de dents, on reçoit en pleines narines son haleine infestée d'alcool, et ses paroles n'arrangent rien. Attention! dit-il parfois à Danel, Jacaline est une peste et Marcel Teghise un vieux maquereau. Mais c'est lui, en réalité, qui est un obsédé sexuel. Il s'en cache à peine.

 

 

 

 

Propositions (les têtes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[Dans un monde pervers, le désir se règle sur les fétiches et les spectres]

-

[Le sadique veut jouir de l'absolue souveraineté]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Eugne
EugeneParcours

AA.BBB

HebGalgal

HE.EEF

YY_BD.CDJ

Rang = zQuois_SileniusE
Genre = Pmasc -