Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Amarante Helavy                     Amarante Helavy
Sources (*) : Le lieu de l'Orloeuvre               Le lieu de l'Orloeuvre
Amarante Helavy - "Une morale audiovisuelle", Ed : Galgal, 2007, Page créée par le scripteur le 5 septembre 2001

 

-

[Amarante Helavy]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accder son texte

 

(Amarante : Sans Delphine, je n'aurais jamais osé aborder ni Danel, ni Michael. Je ne leur aurais même pas adressé la parole).

- Ouzza : Avec ses yeux bleus clairs qui contrastent avec sa peau brune et sa gestuelle charmante, Amarante ne manque pas de talent pour jouer le rôle de la petite jeune fille heureuse de vivre, peu bileuse et profitant sans hésiter des occasions qui se présentent (c'est ainsi qu'elle s'est comportée dans l'histoire de la Librairie sémantique, mais ce n'était que l'apparence la plus superficielle). Elle n'est pourtant pas si mal organisée que cela. Ce n'est certainement pas un hasard si elle héberge Léo dans l'appartement que ses parents lui prêtent, et sa façon de blaguer ostensiblement, son amitié avec les chibyllins, le ferme soutien qu'elle a manifesté à l'égard de Bertille, tout cela renvoie certainement à des choix bien précis.

(Amarante : En réalité, au début, c'était une réaction viscérale. Ce Gert, je le supportais pas, j'avais l'impression qu'il me provoquait sans arrêt. Quand j'ai cru que leur petit groupe, avec Ernest, Lucien, Stéphane, Prigent, lui faisait des reproches, je me suis dit que ces gars-là étaient plus sympas que les autres. Sur le moment, je ne suis pas allée plus loin - mais je me demande encore si mon intuition ne m'a pas trompée).

- Tavleen : Amarante est pleine de paradoxes. D'un côté, elle n'est pas si timide que ça. Si elle s'est rapprochée de Sophie, c'était pour connaître le monde de l'art. Mais d'un autre côté, son amitié avec Amalqa est profonde et sincère. C'est quelqu'un de profondément original, mais qui ne peut pas s'exprimer sans un certain ordre.

 

 

 

 

Propositions (les ttes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[Le cinéma est un puissant vecteur de vocalisation de l'espace]

-

[Le montage, machine à illusions des temps actuels]

-

[Nous adhérons à l'écran car il vient en plus]

-

[Le plus grand risque, la plus grande menace pour notre survie, serait la disparition du désir]

-

Dans l'espace vocal, nous nous repérons sur des montages plutôt que par la géométrie ou la narration

-

L'image cinématographique ne se forme ni sur l'écran, ni dans l'"espace filmique", mais chez le spectateur, par association et réminiscence

-

Par cinéma, on entend la liberté de l'action par rapport à l'espace, et la liberté du point de vue par rapport à l'action

-

L'art contemporain inverse l'opération de la Renaissance en mêlant étroitement la forme et le désir

-

La trace du cinéma parasite notre perception et se dépose dans les formes les plus courantes

-

Une morale audiovisuelle (Amarante Helavy, 2007) [UMA]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Amarante
AmaranteParcours

AA.BBB

HebGalgal

HA.MAR

YY_BH.AFG

Rang = zQuois_Helavy_Amarante
Genre = Pfem -