Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Harald Gourami                     Harald Gourami
Sources (*) : Le lieu de l'Orloeuvre               Le lieu de l'Orloeuvre
Harald Gourami - "Un virtuel de plus", Ed : Galgal, 2007, Page créée par le scripteur le 24 mai 2001

 

-

[Harald Gourami]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accder son texte

 

Harald est, avec Nicu Oracinescu et Ozzy Gorgo, l'un des membres du célèbre trio de l'image. Il préfère généralement ce nom abrégé à son véritable nom, Zviad Gouramichvili, qu'il garde transcrit en georgien, la langue de sa mère, dans un petit sachet proche de sa poitrine. Arrivé comme orphelin en France à l'âge de cinq ans, il n'a ni souvenir de son pays d'origine ni contact avec sa famille biologique, ce qui entretient chez lui un malaise, une ambivalence, une douloureuse culpabilité dont il déteste parler. Sans doute aurait-il préféré que sa vie passée n'ait été qu'un leurre, qu'elle n'ait pas véritablement existé. Ah, si j'avais émergé sans transition d'un récit de Borgès! Mais non, Harald est le prénom qu'avaient pris l'habitude d'utiliser ses parents adoptifs, et Gourami le nom d'un poisson plutôt sympathique.

Professionnellement, il fabrique et il gère des sites web. Il se considère comme un artiste incompris - ce qui n'est pas très original dans ce milieu. Bien qu'il dessine plutôt mal, il possède une extraordinaire connaissance des logiciels de traitement d'image, qu'il alimente avec toutes les sources que peut lui fournir le web : banques de données, photos, peintures et illustrations. Il contribue activement au portail ArtIdixa de Yuchuan Li, personnellement ou par l'intermédiaire de sa société, Artifage, qui fabrique des images artificielles à l'unité ou en petites séries.

A présent Harald semble savoir à peu près ce qu'il veut faire. Il peut commencer à oublier les drames de sa jeunesse et de son arrivée en France. Aelia Laelia est la seule personne qui en connaisse les détails. Elle en traque partout les traces. Elle en montre parfois un fantôme imaginaire sur des photographies brouillées qui ressemblent aux clichés de jeunesse de Gerhardt Richter.

 

 

 

 

Propositions (les ttes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[L'image est double, triple, quadruple et encore plus]

-

[Il y a toujours plus d'un regard]

-

[Dans les mondes numériques, le virtuel tient en réserve des suppléments imprévisibles]

-

[L'Internet nourrit les fantasmes et ignore l'inconscient]

-

[La télé-technique entretient les spectres qui font tenir et minent l'espace contemporain]

-

[L'Internet dépasse toujours les usages pour lesquels il est prévu]

-

L'Internet n'existe pas physiquement : c'est l'addition de tous les egos et/ou des consciences qui y sont connectés à un moment donné

-

L'informatique et son corrélat l'Internet ajoutent au langage des degrés supplémentaires

-

Le regard et la voix sont les objets (a) qui échappent à la domination

-

Le Netoyen, citoyen de la communauté Internet, défie tout contrôle territorial

-

Si l'Internet est vécu comme chaos, danger ou désordre, c'est parce qu'il excède nos capacités descriptives et théoriques : on ne peut pas l'appréhender dans sa totalité

-

L'idée de l'Internet comme espace est une représentation métaphorique

-

La virtualité d'un monde virtuel réside hors de lui, dans l'intervention d'un utilisateur

-

La notion de virtualité assure une cohésion et une soudure entre deux ordres [la nature, la société], dont les rapports sont réglés par un mouvement de supplémentarité

-

Ecrire en hypertexte, c'est nouer un rapport nouveau entre le texte et la voix

-

Les mondes virtuels sont des ensembles de normes; ils ouvrent des possibilités dont l'horizon est déterminé par un programme

-

La voix est le cinquième élément

-

L'Internet est un objet étrange, multipolaire et multidimensionnel, dont chaque pôle et chaque dimension sont susceptibles de générer leur propre définition

-

Cinéma, médias et télé-technologies mettent en scène des spectres dont on ne peut pas faire son deuil

-

L'Internet se présente comme dispositif technique, mais son essence est la supplémentarité

-

Pour exister, il faut qu'Internet soit vécu comme un espace

-

L'Internet est gouverné par une logique du supplément qui l'altère et le dérobe à toute fixité

-

Un virtuel de plus (Harald Gourami, 2007) [UVDP]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Harald
HaraldParcours

AA.BBB

HebGalgal

GH.HGG

YY_BI.CFH

Rang = ZY_Hardrada_Harald
Genre = Pmasc -