Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Cécile Loth                     Cécile Loth
Sources (*) : Le lieu de l'Orloeuvre               Le lieu de l'Orloeuvre
Cécile Loth - "Parages hybrides", Ed : Galgal, 2007, Page créée par le scripteur le 21 juillet 2001

 

-

[Cécile Loth]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

(Cécile : En réalité je ne m'intéressais pas du tout à l'art. Je pensais qu'Albert était psychanalyste, et je cherchais un moyen d'entrer dans ce milieu. Comme j'avais peur qu'il m'élimine à cause de ma maîtrise inachevée, je lui ai dit que ma véritable ambition était la critique d'art - ce qui était une pure invention. Pour lui le diplôme n'avait aucune importance, je crois qu'il m'a prise choisie cause de mon look. C'est pour ça que je l'ai soigné, mon look, j'en ai même rajouté. Tenir son agenda, ça a été mon premier job, ça m'a permis de connaître tous ces gens qui venaient chez lui et qui pour la plupart s'intéressaient déjà aux collectes.

- Laaqib : Cécile a été la secrétaire (ou l'assistante, comme on dit aujourd'hui) d'Albert Egakis pendant une vingtaine d'années. A force de lui prendre des rendez-vous et d'en annuler, elle en a appris beaucoup sur les uns et les autres...

(Cécile : La chycalyse, j'en avais jamais entendu parler).

- Laurent : Il m'arrive d'aller la voir juste pour jeter un coup d'oeil sur son maquillage. Je ne connais pas d'autre femme qui réussisse, sur ce plan, à créer du nouveau tous les jours - en général, elles pensent que tel ou tel maquillage leur va, et elles s'y tiennent. Mais Cécile peut avoir, un matin, la bouche noyée sous un déluge de rouge, et le lendemain, les lèvres blanches et les joues couvertes d'une teinte indéfinissable. On croirait qu'elle teste tous les produits du monde pour toutes les peaux du monde. A chaque fois qu'on passe dans le coin, on va la voir par curiosité, et on est rarement déçu.

(Cécile) Je suis sûre que c'est Albert qui a tout raconté à Charles... mais maintenant qu'il n'est plus là, c'est fini, je ne peux plus rien faire, je ne peux même pas lui poser la question. Quant à lui faire des reproches, on peut toujours rêver...

- Ouzza : Cécile est dépositaire de bien des secrets, qu'elle semble avoir oubliés....

(Cécile) Si un seul parmi eux est au courant, alors ils sont tous au courant. Donc je ne dis rien à personne, absolument personne.

- Laaqib : Elle est comme Péronne, elle s'amuse, elle se moque de nous. Ce qu'elle est derrière ça, personne ne le voit.

 

 

 

 

Propositions (les têtes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[Le collage révèle l'hétérogénéité de toute peinture]

-

["Il faut" collecter, accueillir, porter - au risque de la trahison ou du plagiat]

-

[L'incestueux est celui qui ne manque de rien]

-

[En condamnant la tour de Babel, Yhvh conjure le risque qu'une langue unique ne vienne effacer son nom]

-

Ecrire veut dire greffer : incisions violentes de citations dans le texte, qui en contaminent le contenu

-

L'Orloeuvre opère par greffes sur un texte qui n'est jamais le sien propre

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

CŽcile
CecileParcours

AA.BBB

HebGalgal

GC.LGG

YY_BH.GAA

Rang = zQuois_Loth_Cecile
Genre = Pfem -