Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Gloria Cenegha                     Gloria Cenegha
Sources (*) : Le lieu de l'Orloeuvre               Le lieu de l'Orloeuvre
Gloria Cenegha - "L'échange des sens", Ed : Galgal, 2007, Page créée par le scripteur le 26 novembre 2001

 

-

[Gloria Cenegha]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accder son texte

 

(Gloria) J'étais si heureuse à Barcelone. Ma chambre était minuscule, mais elle me suffisait largement. Les petits boulots au noir, ils rapportaient pas grand'chose, mais je m'ennuyais pas non plus. Il y avait toujours quelqu'un avec qui discuter dans les bars à tapas. Et pourtant un jour ça s'est imposé à moi, il fallait absolument que je m'en aille, je ne supportais plus. Je suis venue ici où je ne connaissais personne. Au lieu de croiser chaque jour les endroits familiers de mon enfance, j'ai commencé à vivre dans la solitude et la précarité. J'ai eu le sentiment de ne pas pouvoir faire autrement. C'était comme ça, il fallait que je m'éloigne de mes parents, que je fasse un petit vide quelque part pour qu'autre chose vienne le remplacer.

- O. : Gloria est toujours si joliment vêtue, si fine, si plaisante et si agréable. Elle semble aussi transparente qu'une feuille de papier calque. Pourquoi mettrait-on en doute ce qu'elle dit? Personne n'y songe, sauf peut-être John (ces deux-là se disputent tellement qu'on finit par se demander ce qu'ils ont en commun), et le seul qui la connaisse vraiment, Georges.

(Gloria) Je voulais gagner ma vie à ma façon, et c'est la seule solution que j'aie trouvé. Comment apprendre les langues si ce n'est en voyageant?

- Frédéric : Gloria est la plus charmante des guides. Tous les touristes l'apprécient. Ils ignorent que, comme elle fait toujours le même tour, elle connaît à peine Paris.

(Gloria) : J'avais cette idée fixe de travailler dans le tourisme. Venir de Paris m'obligeait à apprende le français, mais je me suis aperçu que je ne faisais pas qu'acquérir une langue, j'échangeais une langue contre une autre (et même deux autres, avec le catalan), je gagnais et je perdais, et c'était ça qui me faisait plaisir. Le thème de l'échange est venu de cette manière-là.

 

 

 

 

Propositions (les ttes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[Les cinq sens sont indéfiniment substituables les uns aux autres]

-

[Le sacré est ce qui est soustrait à l'échange]

-

[Le principe de l'échange, ce n'est pas : "quelque chose pour quelque chose", c'est : "rien pour rien"]

-

La voix est un exorcisme qui conjure le manque d'amour

-

Tout, dans le potlatch, fait l'objet de transmission et reddition - entre hommes, et aussi entre hommes et dieux

-

La religion fait croire que de la voix s'échange

-

La voix passe, mais ne s'échange pas

-

Il me faut un complémentaire de l'autre sexe

-

La voix protège du rapport sexuel

-

L'échange des sens (Gloria Cenegha, 2007) [LADS]

-

Il faut, pour faire oeuvre, une voix qui s'arrête, ne circule pas

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Gloria
GloriaParcours

AA.BBB

HebGalgal

HG.LHG

YY_BE.EBJ

Rang = ZY_Cenegha_Gloria
Genre = Pfem -