Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Eutocie Neyier                     Eutocie Neyier
Sources (*) : Le lieu de l'Orloeuvre               Le lieu de l'Orloeuvre
Eutocie Neyier - "L'ivresse du continu", Ed : Galgal, 2007, Page créée par le scripteur le 23 décembre 2000

 

-

[Eutocie Neyier]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accder son texte

 

(Eutocie) Gérard et Matricia m'en veulent, ils disent que je suis figée dans mes idées, incapable d'en sortir. Je ne sais pas comment répondre à ça. Faut-il que j'accepte l'inacceptable?

- Ouzza : Sage-femme, elle a été sage-femme plus de vingt ans, et c'est cette expérience-là qui continue à agir. Il y a en elle de l'archaïque, du primordial et de l'incontrôlable.

(Eutocie) : A chaque fois que je voyais surgir un enfant, j'avais à nouveau ce sentiment. Madjiguène est la seule personne qui puisse me comprendre, même si son expérience est tout autre.

- Ouzza : On l'avait souvent entendue raconter son histoire, défendre ses idées, mais personne ne connaissait ses goûts.

(Eutocie) : Il faut que je fasse attention. Cool, cool! Ne plus se soucier de ce qu'il faut faire, de ce qu'il faut pas faire, de ce qui donnera du positif ou du négatif. Tout se mélange. Entre tout ça, faire vibrer la chaîne tiède, vibrante, qui passe de l'un à l'autre. Nous n'avons pas besoin d'être unis, juste de sentir ce passage.

 

 

 

 

Propositions (les ttes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[Ce n'est pas la paix qui a été faite pour la justice, c'est la justice qui a été faite pour la paix]

-

[En toute oeuvre, un archi-performatif entretient la dette - il engage, promet, conjure, adjure, culpabilise ou disculpe]

-

[Il faudrait noyer nos fautes dans la perpétuation de l'oeuvre]

-

[La voix est prise dans une poussée du continu]

-

La fermeture ombilicale coupe définitivement le flux sanguin primitif, inaugurant de nouveaux types de flux

-

L'ouverture de la voix lors du premier cri est corrélative de la fermeture ombilicale

-

Le lien vocal originaire est une toile ombilicale

-

La suture ombilicale introduit le nouveau-né à un nouveau mode de relation : l'alliance médiatisée par la voix

-

La voix, cessant d'être au service de la parole, s'émancipe pour faire surgir le flux de la pulsion

-

Ce qui nous relie à un film ressemble au cordon ombilical : un flux sonore continu qu'il ne faut surtout pas couper avant la fin

-

A la naissance, le flux continu du sang est remplacé par des flux discontinus

-

La voix s'inscrit dans la rupture ombilicale

-

Avant même la naissance, une membrane intime nous accompagne; elle ouvre l'espace, le constitue, le conserve et le ferme

-

La voix se substitue au cordon ombilical, et le supplémente

-

L'espace vocal protège de la différence

-

Dieu punit Moïse, Abraham, Jacob et Rachel au point qui leur est le plus cher : la terre, Isaac, Joseph, Benjamin

-

L'ivresse du continu (Eutocie Neyier, 2007) [LIDC]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Eutocie
EutocieParcours

AA.BBB

HebGalgal

HE.LHE

YY_BO.ABH

Rang = zQuois_Neyier_Eutocie
Genre = Pfem -