Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Iemanja Omulu dos Santos                     Iemanja Omulu dos Santos
Sources (*) : Le lieu de l'Orloeuvre               Le lieu de l'Orloeuvre
Iemanja Omulu dos Santos - "La salamandre et le caméléon", Ed : Galgal, 2007, Page créée par le scripteur le 12 juillet 2000

 

-

[Iemanja Omulu dos Santos]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accder son texte

 

- Hubert : Commençons par le plus frappant : Iemanja Omulu dos Santos, jolie métisse, est mannequin. Pour ceux qui la voient, il est presque inutile de le préciser : visage anguleux, jambes étroites, haute taille et maigreur quasi pathologique, tous les clichés s'appliquent, y compris sa façon d'onduler du corps quand elle marche. C'est ce métier qui lui a permis de quitter son Brésil natal et d'émigrer à Paris. Mais les clichés s'arrêtent là. Il suffit de parler quelques minutes avec elle pour comprendre que, derrière cet étroit visage, la pensée plonge au plus profond.

(Iemanja : Quand j'étais jeune je n'aimais que la danse. J'aurais voulu danser du matin au soir. Je ne croyais pas le moins du monde dans toutes ces divinités, on me demandait de les incarner, alors je le faisais).

- Gert : Il fallait la voir, il y a quelques années, sur la plage de Flamengo, célébrer sa déesse éponyme qu'on appelait aussi Orixa, incarnation de la fécondité et protectrice du pêcheur. Elle aimait faire la fête, elle était si jeune, si frêle, plus portée sur la joie que sur l'adoration, grande mais moins osseuse qu'aujourd'hui, surtout séduisante, incroyablement séduisante. Je crois que cette séduction est devenue peu à peu, pour elle-même, son principal ennemi. Pour devenir la vraie Iemanja, il fallait qu'elle s'en émancipe.

(Iemanja : Finalement, de tout ce cirque de mode, la seule chose que j'ai envie de conserver est ce nom, Omulu. C'est mon agent qui a ajouté ça. Il trouvait Iemanja dos Santos trop court et trop banal, il a ajouté cette allusion cryptée à l'Afrique, Omulu. Pour ça je le remercie, grâce à lui j'ai commencé à adorer les énigmes).

- Ouzza : Elle est arrivée au Cercle par Cabrocha, qui la suivait pour un magazine de mode et lui a présenté Gert et Armando. Cette rencontre a été pour elle un bouleversement radical. Elle pouvait enfin faire autre chose que montrer son corps, et une autre de ses qualités s'est manifestée : une curiosité insatiable. Le monde entier lui apparaissait comme un secret bien gardé qu'il fallait déchiffrer. Sa séduction, dont la composante sexuelle avait jusqu'alors été prévalente, s'est transformée en une aura de mystère. Certains pensaient qu'elle n'était pas mannequin mais autre chose, peut-être fille d'ambassadeur, ou serveuse de restaurant, ou encore simple femme de ménage. Souvent accompagnée d'Hubert, elle ne faisait rien pour faire taire les rumeurs - mais, sur les publicités, n'importe qui pouvait reconnaître son visage.

 

 

 

 

 

Propositions (les ttes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[Il y a deux types d'imagination : mimétique et productrice]

-

[Dans le readymade se concentre le pouvoir magique de l'art]

-

[Le symbolisme se regénère toujours]

-

Depuis les années 1950, une large partie de ce qui se fait sous le nom d'"art contemporain" restaure sous des formes nouvelles des pratiques prémodernistes oubliées

-

Je suis toute entière un tympan dont la peau colle aux quatre coins du monde

-

Si l'intérieur ne se pense qu'en fonction de l'extérieur, alors le plus grand risque auquel nous soyions confrontés est la perte du contact avec soi, l'inexpression

-

La métaphore est double : 1/ elle s'inscrit dans une syntaxe et un système sémantique; 2/ elle dissémine selon les lignes du texte

-

Parler d'un tableau, c'est substituer au plaisir que procurent ses lignes et ses couleurs la jouissance du langage : celle du secret déchiffré et de l'énigme offerte au désir

-

On désigne par symbolisme tout art qui tente de faire voir, de révéler des pensées ou états d'âme en employant des signes, des symboles et des allégories

-

La salamandre et le caméléon (Iemanja Omulu dos Santos, 2007) [LSELC]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Iemanja
IemanjaParcours

AA.BBB

HebGalgal

GN.LLQ

YY_BH.CAC

Rang = zQuois_Omulu_Iemanja
Genre = Pfem -