Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Tavleen Elswar                     Tavleen Elswar
Sources (*) : Le lieu de l'Orloeuvre               Le lieu de l'Orloeuvre
Tavleen Elswar - "Tensions vers l'autre appui", Ed : Galgal, 2007, Page créée par le scripteur le 8 mai 2000

 

-

[Tavleen Elswar]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accder son texte

 

Tavleen a environ 25 ans. Elle a vécu une enfance stable entre deux parents disparates : une mère ceylanaise qui fuyait son pays et un père lapon qui n'avait pas sa place dans la société. Sa mère fabriquait des objets artisanaux que son père vendait dans des magasins de souvenirs; c'était une vie simple, décalée, hors de tout cadre institué. Elle mit longtemps à se rendre compte qu'avec son prénom indien, son nom norvégien et son look exotique, elle apparaissait comme étrange, étrangère, mais elle ne s'en préoccupa guère, jusqu'au jour où ses parents, sans le moindre avertissement, se sont séparés. Elle s'est retrouvée alors complètement seule, et Gert, qui avait lui-même quelques accointances avec la Norvège, d'une part l'a aidée à faire des études, d'autre part l'a introduite dans le Cercle. C'est ainsi qu'elle est entrée dans une école de commerce et s'est spécialisée dans la haute finance, étrange destin lorsqu'on se souvient de ses origines.

(Tavleen : grâce à Jacques, j'ai compris qu'on ne pouvait vivre que dans les paradoxes et les contradictions).

Son rapport à autrui est loin d'être simple. Elle est méfiante, prudente, isolée, insaisissable. Elle semble attacher une importance excessive aux réactions des autres; bien souvent elle est absente, comme si elle écartait les gens, fabriquait de la distance. Elle a tendance à prendre des positions tranchées qui masquent son doute et l'inconstance de son identité. Son appartenance au groupe constitué autour de Bertille, les chibyllins, aux côtés d'Amarante Helavy, l'aidera à se sortir de ses contradictions. Elle en deviendra une sorte de leader : la leadeuse chibylline, comme diront ses ennemis.

 

 

 

 

Propositions (les ttes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[Et il faut accueillir l'autre en soi]

-

[Une oeuvre n'est oeuvre que si elle accueille l'autre en elle]

-

[Notre époque est celle où l'on valorise l'hétérogène, ce qui échappe à la structure]

-

[Face à l'oeuvre ou l'objet de culte, nous faisons halte; mais le mouvement vers l'Autre, nous ne pouvons pas l'arrêter]

-

[Le rouge de Cézanne figure la chose hétérogène, à laquelle la pomme se substitue]

-

L'expérience de l'hétérogénéité disséminale interdit à la dissociation de se fixer en distinction oppositionnelle

-

Etre son contemporain est une tâche impossible

-

Le monde extérieur se constitue à partir de la tendance du moi à "jeter dehors" ce qui est source de déplaisir, étranger ou menaçant

-

La philosophie de Jacques Derrida est la philosophie de l'"hétérogène en général", qui est la condition de l'hospitalité

-

Chez Descartes, aucune signification sensible ni aucun noyau de certitude irréductible ne résiste au doute

-

Lévinas prolonge Husserl par la notion d'une extériorité qui échapperait à toute objectivité

-

[En accueillant l'autre en soi]

-

Tensions vers l'autre appui (Tavleen Elswar, 2007) [TVLAA]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Tavleen
TavleenParcours

AA.BBB

HebGalgal

GT.LLQ

YY_BF.DDC

Rang = zQuois_Elswar_Tavleen
Genre = Pfem -