Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Amalqa Eshed                     Amalqa Eshed
Sources (*) : Le lieu de l'Orloeuvre               Le lieu de l'Orloeuvre
Amalqa Eshed - "Se laisser altérer", Ed : Galgal, 2007, Page créée par le scripteur le 25 juillet 2001

 

-

[Amalqa Eshed]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

logo

 

(Amalqa : Pendant longtemps j'ai pensé que je devais rester fidèle à ma famille, à mes origines. Mais maintenant je vois les choses différemment. Je pense encore dans la langue de mon père, de ma mère, de mes frères et soeurs, mais j'ai l'impression que j'assumerai mieux cet héritage sans eux qu'avec eux).

- O. : Les détails de son histoire, si douloureux pour elle (son divorce, son combat pour obtenir la garde de son fils, son échec et sa fuite hors du pays), elle ne les raconte jamais. Personne ne peut deviner que chaque jour, à toute heure, elle pense à cet enfant.

(Amalqa : Je parlais de mon identité, et voilà que je me méfie de ce mot. Autour de lui, j'en ai trop entendu. Par quoi le remplacer?)

- O. : Quand Henri Géride l'a introduite au Cercle, elle a découvert avec émerveillement qu'il était possible de se lier à toutes sortes de gens, au-delà même de ses copines Ouarda, Amarante ou Sophie. Femme elle l'était, musulmane peut-être, mais il lui est apparu qu'elle avait aussi le droit d'être, en plus, aussi beaucoup d'autres choses. C'est cet en plus qui a été pour elle une découverte incroyable. Elle n'était pas vouée à n'être que ce qu'elle était. Il y avait là quelque chose d'étrange, d'anormal, de miraculeux!

(Amalqa : on ne choisit pas son héritage, ce qu'on choisit vient toujours au-delà de l'héritage...)

- O. : Il y a tellement de matériaux, et il est si facile de les transformer ou les transmuter.

 

 

 

 

Propositions (les ttes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[Pour conjurer les altérités, nous les confinons où elles ne sont pas]

-

[L'identité n'est rien d'autre que le combat toujours renouvelé contre les altérations, les transformations et les additions qui la menacent et la définissent]

-

[On peut penser un "autre" concept de tolérance, un principe fondé sur l'hétérogénéité irréductible de l'autre]

-

Une certaine pratique de l'itération, à ne pas confondre avec la citation, altère aussitôt ce qu'elle paraît reproduire : "Quelque chose de nouveau a lieu"

-

L'essence des identités culturelles, c'est que chacune est une figure singulière de l'hospitalité, à aucune autre réductible

-

L'itérabilité transgresse le code ou la loi qu'elle constitue; elle inscrit a priori, de façon irréductible, l'altération dans la répétition

-

Loi de l'itérabilité : il est interdit et illégitime d'exclure ce qui vient brouiller, parasiter ou hanter la simplicité des oppositions alternatives

-

La structure d'itérabilité soustrait le langage à tout fondement logique ou assise philosophique

-

Les Palestiniens affirment d'autant plus haut et fort leur identité qu'il y a en elle quelque chose d'inavouable

-

Se laisser altérer (Amalqa Eshed, 2007) [SLA]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Amalqa
AmalqaParcours

AA.BBB

HebGalgal

GQ.LLO

YY_BJ.BCE

Rang = ZY_Eshed_Amalqa
Genre = Pfem -