Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Sébille Auch                     Sébille Auch
Sources (*) : Le lieu de l'Orloeuvre               Le lieu de l'Orloeuvre
Sébille Auch - "D'une perte de sens irrémédiable", Ed : Galgal, 2007, Page créée par le scripteur le 8 juin 2001

 

-

[Sébille Auch]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

Il arrive souvent à Sébille de dire qu'elle est née dans le Cercle. Son passé lui paraît si ténu qu'elle pourrait fort bien ne pas en avoir (ou bien en avoir un qui ne serait pas le sien). Famille bourgeoise traditionnelle dans un quartier bourgeois traditionnel avec une existence bourgeoise traditionnelle, ça donne quoi? Une jeune fille sans histoire qui n'en fait jamais, des histoires, quoiqu'il arrive. Jusqu'au jour où, inexplicablement, elle commence à fréquenter le quai de l'Idve, à y passer ses soirées, puis ses journées, à tel point que ses parents ne la voient presque plus, ou presque. Pourtant elle ne les a pas reniés. Elle n'a rien contre eux, non, vraiment, rien du tout. Elle a simplement changé d'univers. De temps en temps elle leur rend visite, elle leur montre le joli bébé que vient de lui donner Jonas Cadoudal, et elle rentre chez elle c'est-à-dire au Cercle idvien.

 

 

 

 

Propositions (les têtes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[L'absurde est l'équivalent, sur le plan de l'existence, du doute méthodique : il laisse dans l'impasse, dans le déchirement de la vie]

-

[L'envahissement de la scène artistique par le hors-sens témoigne de la mise en oeuvre d'une "nouvelle alliance", hétéronomique et anasémique, avec l'inconnu]

-

[La remontée du sans-voix est incoercible]

-

[Poussées de l'artSansVoix]

-

[Converser, c'est faire en sorte qu'aucune interruption de la parole ne nous mette dans l'embarras]

-

L'espace vocal est dépourvu de surface

-

Le vrai silence (abandon sonore) fait horreur et épouvante

-

Quand le visage se sera complètement effacé, le monde entier sera blanc

-

L'art abstrait est ce qui reste après que la voix se soit retirée

-

L'émergence de l'art abstrait (vers 1907) suit de près celle du cinéma (1895) : il fallait l'imiter, le nier et aussi le dépasser

-

Depuis que nous avons perdu la voix, nous dépendons des regards

-

Une tache rouge ne dit rien

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

SŽbille
SebilleParcours

AA.BBB

HebGalgal

HA.UCH

YY_BJ.DCJ

Rang = ZY_Auch_Sebille
Genre = Pfem -