Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Lorenzo Sargendi                     Lorenzo Sargendi
Sources (*) : Le lieu de l'Orloeuvre               Le lieu de l'Orloeuvre
Lorenzo Sargendi - "La pomme de Discorde", Ed : Galgal, 2007, Page créée par le scripteur le 23 mars 2001

 

-

[Lorenzo Sargendi]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accder son texte

 

(Lorenzo : C'est une banalité de le dire, on peut être entouré de foules de gens et vivre dans une profonde solitude. Je n'ai pas honte de cette situation, c'est moi qui l'ai créée de toutes pièces, du début à la fin de cette carrière universitaire que j'ai fini par haïr, du premier jour de mes mariages à mon dernier divorce. J'ai toujours croulé sous les rendez-vous et les invitations, et je n'ai jamais eu un seul ami).

- Gert : Petit rejeton d'une famille d'intellectuels, il s'est imaginé dans sa jeunesse en artiste romantique. Il a tout essayé pour réussir : de la peinture abstraite au lettrisme, de la performance à l'activisme contextuel. Mais aucune de ces tentatives n'a réussi, et ce sont les pratiques familiales qui se sont imposées à lui : études (commencées à l'âge de 26 ans), résultats brillants, doctorat, enseignement, professorat, critique d'art. Né en Italie, il s'est installé à Paris, s'est marié avec des femmes prestigieuses comme lui, respectables, n'a pas hésité à séduire quelques étudiantes pour son usage personnel (c'est ainsi qu'il a connu Mariline), a toujours eu tendance à dépenser plus que ce qu'il gagnait, s'est fait exploiter, mépriser, rouler par certaines de ses "amies", a voulu les punir dans des colères mémorables, a même tenté de se suicider, est allé pleurer auprès de Michael, et enfin par chance, est revenu vers la petite Nadège qui l'a consolé.

(Lorenzo : Un homme du monde, dit-on, je suis un homme du monde, c'est ma lâcheté. En définitive, sur ce plan comme sur les autres je suis resté dans la tradition familiale. Je n'ai de courage que sur un seul plan : l'écrit. Là je me lâche. Je ne fais pas comme tant de profs qui n'ont qu'une seule crainte, être pris en défaut de savoir. Là j'ai le courage de m'avancer dans les domaines les plus inconnus).

- Ouzza : Et tout cela ne l'empêche pas d'être un merveilleux savant en matière d'art. Sur la base de sa théorie de l'art-discord, il a redéfini le concept même d'histoire de l'art - et aussi celui de Renaissance italienne qui, comme il se doit pour un natif de Florence, occupe la première place.

 

 

 

 

Propositions (les ttes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[La discordance est devenue la norme]

-

[Poussées de l'art-discord]

-

Après les sommets de l'art moderne, il ne reste plus aux contemporains que la jouissance de la chute

-

Tout musée d'art classique et contemporain fonctionne à la gloire et sous la commande du cartouche

-

Dans l'expérience esthétique se forme un tissu dissensuel qui change les modes d'énonciation, les cadres, échelles ou rythmes du visible, de l'audible et du représentable

-

Dans "La Naissance de Vénus", ce tableau-icône de la modernité, la déesse naît de la castration du Ciel (Ouranos) par son fils Cronos, dans une mer écumante de sperme

-

Pourquoi allons-nous dans les musées et nous intéressons-nous à l'art? à cause de la signification des oeuvres, qui met nos vies en perspective

-

Il n'est d'appel au juste, à la mémoire - que pour réparer quelque mal, quelque accident dans la loi, quelque déséquilibre ou quelque défaut dans la généalogie

-

Un espace vocal est ouvert

-

L'Olympia, d'Edouard Manet (1863), Vénus séductrice, est aussi la plus discordante

-

Paradoxe de la sacralisation moderne de l'art : l'artiste qui peut transmuer en oeuvre d'art tout objet fait perdre à l'art sa fonction hétérogène

-

Oedipe, poussé par une colonne invisible, hésitant entre deux chemins qui ne cessent de se dédoubler, ne peut que briser la surface à laquelle il se heurte

-

La pomme de Discorde (Lorenzo Sargendi, 2007) [LPDD]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Lorenzo
LorenzoParcours

AA.BBB

HebGalgal

GZ.LLP

YY_BL.CDJ

Rang = ZY_Sargendi_Lorenzo
Genre = Pmasc -