Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Nikita Bavel                     Nikita Bavel
Sources (*) : Le lieu de l'Orloeuvre               Le lieu de l'Orloeuvre
Nikita Bavel - "La jubilation de l'informe", Ed : Galgal, 2007, Page créée par le scripteur le 20 mai 2000

 

-

[Nikita Bavel]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accder son texte

 

Nikita a d'abord fait le choix de la délinquance. Ce n'était pas une fatalité. Le milieu dans lequel elle est née n'était ni pauvre, ni inculte, ni dépourvu d'amour (pas plus que celui de Calixthe, sa complice d'alors). Elle a fait ce choix parce qu'elle le devait. Elle a été paumée, droguée, serveuse, danseuse, vendeuse, tout ce qu'on voudra. C'est sa rencontre avec Pascual Pariselli qui l'a conduite vers le Cercle. Ce rapprochement, elle l'a vécu dans la douleur, et leur dernier acte, leur acte spectaculaire, n'est pas sans rapport avec cette douleur, tentative de concilier ce qui restait de sa vie antérieure avec la découverte de l'informe, venu tardivement remplacer ce qu'elle allait quitter.

L'attrait pour l'art lui est venu par le chant. Elle a commencé par le karaoké dans des arrières-salles, sans peur du ridicule et même avec une certaine jubilation. C'était pour elle un plaisir, pas un déchéance. Elle jetait ce qui lui paraissait médiocre. Ce qu'on peut appeler ses dons a émergé après ça. Il lui fallait tout un rituel pour franchir ce qu'elle appelait le passage. Sans cet exutoire chanté, les dons seraient peut-être à jamais restés enfouis. Sans le chant, elle ne se serait jamais intéressée à la diction, à la parole, à ce que certains appellent le théatre mais qui, pour elle, est tout à fait autre chose. Elle n'aurait pas connu Tjara.

 

 

 

 

Propositions (les ttes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[L'événement Dada marque l'effondrement de toute croyance]

-

[Tout se défait dans la chute, sauf le cri]

-

[Le logocentrisme est le plus sûr vecteur de l'informe]

-

Après les sommets de l'art moderne, il ne reste plus aux contemporains que la jouissance de la chute

-

L'image apparaît comme un malaise dans la représentation

-

Nous chutons avec la voix - faut-il en rire ou en pleurer?

-

Le pharmakon est le milieu élémentaire, mixte, antérieur, impur, où se produit la différenciation

-

Le nom grec de khôra (le lieu), est en affinité profonde avec l'un des noms du Dieu des Juifs : le Lieu

-

La khôra situe le mouvement, elle fait place à l'espacement, elle fait naître sans engendrer

-

Khôra est le lieu où la peinture se fait oeuvre

-

Pour que nous éprouvions un sentiment d'inquiétante étrangeté, il faut qu'une expérience nouvelle semble venir confirmer une pensée refoulée ou que nous jugeons dépassée

-

Le subjectile, fond sans fond, se retire à l'infini derrière les figures, mais jamais complètement : il y a toujours plus de fond, de la figure vient en plus

-

Avec la khôra, on est en un lieu où la loi du propre n'a plus aucun sens

-

Khôra est la place même, la place irremplaçable qui fait parler, comme Socrate

-

L'être sans commencement n'a ni bouche ni voix

-

Avec l'Informel, la peinture généralise la tendance contemporaine à introduire le mouvement à l'intérieur de l'oeuvre

-

L'hantologie est une catégorie irréductible qui, à l'époque des médias, rend possible une prise de position politique

-

La khôra donne lieu à l'opposition du logos et du mythos - ainsi qu'à toutes les oppositions, sans y appartenir

-

La khôra est la place indestructible qui fournit un lieu à toute chose, et fait affirmer comme une nécessité que tout ce qui est doit être quelque part

-

La khôra, étrangère au sensible et à l'intelligible, y participe comme "troisième genre" de manière aporétique

-

La jubilation de l'informe (Nikita Bavel, 2007) [LJDLI]

-

A présent l'image ne nous soutient plus, au contraire, elle nous fait chuter

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Nikita
NikitaParcours

AA.BBB

HebGalgal

HN.IKI

YY_BH.DDJ

Rang = zQuois_BavelNikita
Genre = Pfem -