Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Pierre-Damien Huyghe                     Pierre-Damien Huyghe
Sources (*) :                
Pierre-Damien Huyghe - "Modernes sans modernité- Eloge des mondes sans style", Ed : Lignes, 2009,

Modernes sans modernité, Eloge des mondes sans style (Pierre-Damien Huyghe, 2009) [MSM]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Table

p9 : Modernes depuis toujours

p25 : Polarité moderne, polarité classique

p39 : Critique de l'intérêt

p56 : De l'expression

p85 : Modernes sans modernité

p93 : Modernisation et découverte

p108 : Pour une théorie esthétique des appareils expressifs

-------

Les mots moderne, modernité, modernisme, post-moderne, n'ont pas le même sens selon les auteurs. Pierre-Damien Huyghe en propose de nouvelles définitions. Selon lui :

- le moderne est une puissance de modification qui n'est pas spécifique à notre époque. C'est une tendance spécifiquement humaine à déborder les discours établis, à vouloir prendre ses distances, faire autrement, autre chose, différemment ou par différance, selon le mot de Jacques Derrida.

- la modernité est une époque historiquement située - bien qu'elle ne corresponde pas nécessairement aux repères usuels. Certains aperçus de la puissance de modification s'y expriment, pas toujours conscients ni déclarés : créativité, inventivité, développement de techniques (par exemple la photographie) ou de savoir-faire nouveaux. La modernité ne cherche pas nécessairement à rompre avec la tradition. Elle la met en exergue, mais n'arrive plus à la respecter.

- le modernisme est la volonté d'être moderne. C'est une opération subjective souveraine de rupture avec la tradition, qui n'épuise pas le moderne et tend aujourd'hui à s'épuiser.

- le post-moderne annonce la fin de la modernité par un retour à un certain classicisme ou néo-classicisme. Une oeuvre actuelle doit à la fois rendre hommage aux classiques, exprimer sa fidélité, et se montrer défaillante, ce qui conduit, d'une certaine façon, à un nouveau classicisme, qui semble plus déterminé par l'économie que par la rhétorique.

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

[Les hommes ont toujours été porteurs de modernité (c'est-à-dire d'une puissance de modification), mais ils n'ont pas toujours été modernes, ni modernistes]

[Pour se faire témoin de son temps, une oeuvre moderne doit rendre hommage aux classiques, tout en prenant ses distances et en montrant sa défaillance]

[La fidélité est une relation désintéressée à une personne à laquelle on rend hommage, dans une relation d'altérité qui n'exige ni égalité, ni contrepartie]

Quand s'ouvre une situation "non classique", on met la tradition en exergue, on la cite, mais on ne parvient plus à l'exercer

La modernité se fonde sur la différance, tandis que le modernisme est un prochain classicisme

L'attitude classique accepte le nouveau, mais à condition que le geste créatif soit préfigurable et circonscrit dans l'enseignement donné (les classes)

L'artiste moderne s'abandonne à un "faire" dont il ne sait rien, puis il abandonne cette chose qu'il a faite à une relève très incertaine

Le moderniste est celui qui refuse de se reconnaître en dette de quelque tradition que ce soit

Avec l'inventivité et la créativité des temps modernes, des phénomènes que le discours est incapable d'expliciter entrent dans la perception

Dans la modernité, le choix d'une tradition à laquelle se rattacher ne se fait pas par intérêt, mais pour rendre hommage, dans l'aveu d'une fidélité

Dans le post-moderne se joue un retour au classique, un néo-classicisme qui n'est pas clairement repéré

Aujourd'hui, l'art de faire "classique" est déterminé par l'économie plutôt que par la rhétorique

Modernes sans modernité, Eloge des mondes sans style (Pierre-Damien Huyghe, 2009) [MSM]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
HuygheParcours

B2.009

YYA.2009.Huyghe.Pierre-DamiRang = ZZA_HuygheMSM
Genre = -