Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Résurgence d'un idiome                     Résurgence d'un idiome
Sources (*) : Le récit de l'Orloeuvre               Le récit de l'Orloeuvre
Bendito Sapintza - "Faisances et desfaisances de l'art", Ed : Galgal, 1988-2013, Page créée le 30 janvier 2000

 

- -

Bienvenue dans l'Orloeuvre!

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accder son texte

 

- Bendito : Toi, je te sens bloqué. Quelque chose n'est pas venu jusqu'à toi. Tu l'as pas vu, pas entendu, ou bien tu l'as pas recueilli. Il faudrait que tu le recueilles, avant de t'en détacher.

- Danel : De quoi tu parles?

- Bendito : Je ne sais pas. Ce qui t'a brisé.

- Danel : Je ne suis pas brisé.

- Bendito : C'est la source de ton étrangeté.

- Danel : Je me contenterais volontiers de ce que je suis.

- Bendito : Tu ne peux pas.

- Danel : J'ai bien vu qu'il y avait quelque chose, mais je n'ai rien entendu.

- Bendito : Tu entends mal car une oreille te manque, tu es mi-auditeur, mi-récepteur, mi-écouteur, mi-entendant, mi-sourd, mi-chouette, mi-chauve-souris, mi-turbot, mi-fantôme.

- Danel : quart-de-feuille, huitième-de-corne, seizième-d'outre, à peine un trente-et-unième d'être humain, n'est-ce pas?

- Bendito : Tu es le plus humain d'entre nous, mais tu ne dors plus. Tu restes aux aguets, rivé à ton régime d'orientation qui ne marche que pour toi.

- Danel : Quand on combat contre soi-même, on est nécessairement seul.

- Bendito : Non, tu n'es pas seul. Ta généalogie, celle que tu as perdue, ne t'a pas oublié.

- Danel : Je n'entends pas le moindre filet, pas la moindre bribe de sa voix.

- Bendito : Il faudra que tu aiguises tes sens.

 

 

- Danel : Quelle brisure?

- Bendito : Celle qui te sépare de tes ascendants.

- Danel : J'ai perdu leur trace depuis longtemps.

- Bendito : Chaque fois que tu ouvres la bouche, ils parlent à travers toi.

- Danel : Grand bien leur fasse!

- Bendito : Oh! Eh! Danel! Pourquoi as-tu refusé l'héritage?

- Danel : Je ne l'ai pas refusé. C'est lui qui s'est refusé.

- Bendito : Cet héritage te fascine. Cet héritage te répugne. Cet héritage t'indiffère car tu es plus éloigné de tes proches que tout autre avant toi.

- Danel : Il n'est ni dans la mémoire ni dans l'oubli.

- Bendito : Pourtant, tu es un successeur.

- Danel : Si je l'étais, je me succéderais à moi-même, ce qui est absurde.

- Bendito : Tu viens après le grand écart.

- Danel : Je n'ai jamais su danser.

- Bendito : Ta danse n'était pas destinée à être vue.

- Danel : Oh puis j'en ai marre. J'aimerais tellement qu'on m'accueille comme n'importe qui, qu'on m'embrasse sur les deux joues, qu'on me dise bonjour ça va, quel beau temps aujourd'hui n'est-ce pas? et comment va votre épouse, et vos enfants et le prochain week-end, vous partez pour la campagne ou la mer? Vous sortez pour le tennis ou votre partie de golf?

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Bendito
FDVParcours

BD.HHO

PGFParcours

BB.RDE

ZZU_BB.RDE

Rang = YE_Bienvenue
Genre = MK - NG