Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La voix s'entend comme autre                     La voix s'entend comme autre
Sources (*) : Monothéisme, humanisme               Monothéisme, humanisme
Gershom Scholem - "Les Grands Courants de la Mystique Juive", Ed : Payot (première édition en 1950), 1973, p20

 

Annonciation de Dal Ponte - detail (1430) -

Gershom Scholem (Les Grands Courants de la Mystique Juive) Ed Payot p20.

Religion, laïcité

Dans les grandes religions monothéistes, l'abîme entre l'homme et dieu ne peut être franchi que par la voix

Religion, laïcité
   
   
   
Gershom Scholem Gershom Scholem
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

cf : La mystique est la connaissance directe de dieu par l'expérience.

La religion signifie la création d'un vaste abîme, conçu comme absolu, entre Dieu, Etre infini et transcendant, et l'Homme, créature finie. Pour cette seule raison, l'apparition d'une religion institutionnelle s'écarte de la mystique. On commence à s'apercevoir d'une dualité fondamentale, d'un vaste gouffre qui ne peut être traversé par rien, sinon par la voix : la voix de dieu qui donne la loi dans sa Révélation et la voix de l'homme en prières. Les grandes religions monothéistes demeurent et se développent dans la connaissance toujours présente de cette bipolarité.

Le mystique ne nie pas l'abîme, mais restaure l'unité dans son âme.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Scholem
VoixAlterite

VA.DRD

HebMonotheisme

FA.AFF

ProReligion

MO.NOR

ScholemParcours

CA.KQJ

RR_Franchissement

Rang = M
Genre = MR - IB