Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Le havre des égarés                     Le havre des égarés
Sources (*) : Le retour de Danel Qilen               Le retour de Danel Qilen
Danel Qilen - "Le livre de celui qui n'avait pas de nom", Ed : Galgal, 2007-2016, Page créée le 26 avril 2000

 

Cavalier ecossais (Gustave Moreau, 1852) -

Le don d'une sur - vie

[Je suis égaré dans l'espace. Qui m'accordera l'hospitalité?]

Le don d'une sur - vie
   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

- Danel : Il y a beaucoup de façons de se perdre. Moi je me perds pas toujours de la même façon, ça dépend des moments. Pour l'instant c'est assez bizarre, je me trouve dans un lieu précis, quai de l'Idve, au 231 bis, un lieu que je connais bien, depuis longtemps, un lieu parfaitement situé sur la carte de Paris, dans le 3ème arrondissement, une maison en dur, solide et bien assise sur ses pattes, avec sa cave et son grenier, et tout ça ne m'empêche pas d'être perdu non pas dans l'esprit ni dans le temps mais bel et bien dans l'espace. Suivez-moi. Mon impression est la suivante : l'espace ne me porte plus. Il est devenu fluide, fuyant. Je m'assied sur ce banc de bois, je pose mes mains à plat sur mes cuisses, je me tiens bien droit et je regarde le mur en face de moi. Mais ça ne change rien. L'espace se dérobe, inéluctablement, sans faire de cadeau. Je sais qu'il n'y a rien à faire, rien, alors je ferme les yeux mais rien ne se passe, rien, pas même un vertige, il n'y a que l'obscurité.

- Bendito : Te fais pas de souci. Je t'ai déjà dit que tu étais le bienvenu. Tu es ici comme chez toi.

- Danel : Chez moi? Comment est-il possible de se sentir chez soi quelque part? Tout lieu finit toujours par revenir à un autre. Je ne suis pas l'hôte que tu attends.

- Max : Tu t'y feras, j'en suis sûr!

- Danel : Je cherche juste un endroit où habiter quelques jours. Après je m'en vais.

- Max : Mais non, mais non! Installe-toi. Il y a des lits, des chaises et des tables, des gens qui parlent et qui écoutent à longueur de journée et aussi des controverses, autant que t'en veux, de quoi occuper toute une vie.

- Danel : Des controverses?

- Bendito : Surtout des questions. Des questions, on en a des stocks. Tu t'endormiras dans les questions comme dans le plus profond des hamacs.

 

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

On ne revient pas dans une terre maternelle, ce serait un inceste

-

Aucun homme, individu ou collectivité n'a de droit sur quelque terre que ce soit

-

J'habite où on me fait entrer

-

Je suis l'errance; l'errance de l'errance; la seule errance, l'errance seule

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Danel
HavreEgarement

AA.BBB

RDQParcours

CC.SBI

VMVParcours

DN.JJL

LQ_HavreEgarement

Rang = O
Genre = MR - IA