Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, l'événement                     Derrida, l'événement
Sources (*) : Derrida, une fois, une seule               Derrida, une fois, une seule
Jacques Derrida - "Schibboleth, pour Paul Celan", Ed : Galilée, 1986, p18

 

22 octobre 1960 (Serguei Dmytryk, 2010) -

La date, secret de l'oeuvre

Comme tout ce qui n'a lieu qu'une fois, la date résiste à la pensée

La date, secret de l'oeuvre
   
   
   
Derrida, la pensée Derrida, la pensée
Au - delà du souverain, un concept "unheimlich"               Au - delà du souverain, un concept "unheimlich"  
L'oeuvre, au - delà du souverain                     L'oeuvre, au - delà du souverain    

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Derrida fait allusion à la date du 20 janvier citée par Paul Celan dans son texte du 22 octobre 1960 où il remercie pour avoir reçu le prix Georg Büchner, Le Méridien. La nouvelle de Büchner sur Lenz commence par cette phrase : Le 20 janvier, Lenz traversait la montagne. Pourquoi citer précisément le 20 janvier? Celan écrit : Peut-être peut-on dire que tout poème garde inscrit en lui son "20 janvier". Peut-être ce qui est nouveau dans les poèmes qu'on écrit aujourd'hui est-ce justement ceci : la tentative qui est ici la plus marquante de garder la mémoire de telles dates? Mais ne nous écrivons-nous pas tous depuis de telles dates? Et pour quelles dates nous inscrivons-nous? (Ed du Seuil, traduit de l'allemand par Jean Launay).

La date, selon Derrida, est l'essence du poème. C'est peut-être cela l'expérience contemporaine du poème : Peut-être, que la nouveauté des poèmes, de nos jours, que l'on écrit, tient, justement, à ceci : qu'en pleine clarté l'on s'efforce d'y préserver dates telles? (Ed Mercure de France, traduction du même texte de Celan par André du Bouchet).

Tout événement daté, comme la circoncision, n'a lieu qu'une fois. C'est cela que le poème préserve, ce caractère unique, l'irrépétible de la date. Le poète est un "je" (p17), le poème est la parole d'un seul, il est l'essence de la solitude.

Paul Celan pose la question : quelle est la nouveauté du poème d'aujourd'hui, de chaque oeuvre poétique de notre temps? C'est l'expérience de la date, le fait de rester en mémoire de date. Il y a une nécessité, qui est de parler à une date.

 

 

Inversement, la philosophie résiste à la date. Privilégier la logique ou la lisibilité, c'est vouloir l'enjamber, la réduire à sa dimension conventionnelle.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaEvenement

MD.LMM

DerridaUneFois

EI.LEI

ArchiOeuvreDate

FD.LDF

DerridaPensee

JE.LJE

CelanSouverain

KF.LLK

AOSouverain

GF.LFG

U.date

Rang = O
Genre = DET - DET