Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Résurgence d'un idiome                     Résurgence d'un idiome
Sources (*) : Le don d'une sur - vie               Le don d'une sur - vie
Danel Qilen - "Le livre de celui qui n'avait pas de nom", Ed : Galgal, 2007-2016, Page créée le 18 août 1993

 

- -

Source : Po&sie n°61, Dalla Fior

 

Par le récit, la remémoration, le commentaire, l'interprétation, l'écriture, tu outrepasseras la vie

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

(Danel : C'était quelqu'un d'entre deux âges, un type assez quelconque, habillé dans un style moderne. Il n'y avait rien de solennel en lui, rien d'emprunté. Il me l'a dit très simplement. "Tu crois vivre plus longtemps que les autres, mais ça n'est pas ça. Ce qui t'a été donné, c'est un redoublement, la possibilité d'une réitération. Mais n'oublie pas : c'est toi le déclencheur, et personne d'autre").

- Alexandra : Ce rêve, il l'avait peut-être fait cent fois, mille fois, un million de fois. Mais cette nuit, cette nuit-là, différente de toutes les autres nuits, il ne l'avait pas oublié.

(Danel : Alors je lui ai dit : Est-ce que je suis seul dans ce cas, y en a-t-il d'autre? Son visage est resté absolument identique, insensible. Il a tourné le regard, et il est parti).

 

 

- Nata : L'errant n'appartient qu'à une terre peuplée, car on ne peut errer sur la mer, disait Dalla Fior.

- Danel : Le rêve de la mer est éternel, je n'y ai pas échappé. J'y errais sans navires et sans appuis. J'aimais ce rêve. Je répondais au chuchotement des algues, j'entendais le soupir des vagues. Elles étaient dans la plénitude de leur temps. L'écume s'effaçait vite, mais elle remplissait le creux de mes songes. Je traversais les gens comme des ressacs, ignorant qu'ils étaient mon peuple.

- Nata : Sans route aucune, ajoutait Dalla Fior, l'errant cesserait de trouver la sienne.

- Valentin : Tu es notre invité Danel. Habitues-toi à notre rituel, tu ne seras pas dépaysé.

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Danel
FDVParcours

GH.LLK

VMVParcours

HD.LLK

YV_BJ.KCE

Rang = P
Genre = MK - NG