Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le baiser se désire                     Le baiser se désire
Sources (*) : L'oeuvre garde /manifeste le secret               L'oeuvre garde /manifeste le secret
Laaqib - "Les propos de Laaqib", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 17 octobre 2000

 

-

Par le baiser, le secret de la langue affleure, sans franchir les limites de la bienséance

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accťder ŗ son texte

 

- E. : Laaqib disait que la langue, dans sa double nature (charnelle-immatérielle, l'objet chaud qui serpente dans la bouche et aussi celui avec lequel on parle, la langue quotidienne, maternelle ou vernaculaire) secrétait le baiser. En se mettant à deux pour accomplir cet acte, les amoureux jouent sur les deux sens de la langue (les deux significations, et aussi la double sensibilité). Car s'il n'y avait pas la parole, il n'y aurait pas le plaisir du baiser. Quand j'embrasse dans la bouche, je ne parle pas. J'en fais à la fois plus et moins : PLUS car je laisse entendre que mon désir excède toute parole; MOINS car ce que je dis manque de sens.

- F. : Un baiser est un acte charnel, mais déterminé par la culture. Nous embrassons pour la signification du geste. Si tant de films se terminaient autrefois par un baiser, c'est parce que le rapport affectif dont il est le siège est strictement codifié. Il évoque une jouissance, une relation, un point de départ, un avenir (radieux) ou un achèvement. S'il transgresse radicalement les règles usuelles du toucher (après tout, se lécher mutuellement la langue est un acte étrange), c'est dans un contexte bien précis, dans les circonstances attendues par le discours.

- E. : Par le baiser, nous approchons des limites de l'intériorité d'autrui. Les salives s'échangent, mais les corps gardent précieusement leur quant-à-soi.

 

 

- N. : Le baiser est peut-être un des modèles de ce que nous appelons perspective immédiate. Ne nous réduit-il pas à deux chairs vocales? Ne repose-t-il pas sur l'expérimentation d'un lien direct qui s'avère à l'usage une illusion tactile?

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Laaqib
VoixBaiser

IS.LAN

IVocalSecret

IR.LLJ

Ub.baiser

Rang = L
Genre = MH - NP