Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Une photo, une seule                     Une photo, une seule
Sources (*) : Les récits danéliens               Les récits danéliens
Ouzza Kelin - "Les récits idviens", Ed : Guilgal, 1988-2016, Page créée le 30 avril 1999

 

- -

[Une photo, une seule]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accder son texte

 

- Aelia : Il aurait fallu comprendre, analyser, ce qui est arrivé à Danel, ce qui a été déclenché par cette image, mais il aurait fallu pour cela que ce temps-là, celui du déclenchement, se soit arrêté un jour.

- Carole : Déclenchement, tu t'es servi de ce mot deux fois! Mais tu as oublié la toute première, quand un opérateur a mis son doigt sur un bouton. Qui était cet opérateur? Peut-être une des filles? Peut-être l'une d'entre elles a appuyé sur l'appareil, avant de rejoindre l'autre? D'ailleurs un déclenchement n'est jamais instantané, il produit toujours du retard. Quand l'empreinte se fixe, le déclenchement est déjà passé. Seul le second moment est visible sur le grain de la photo, le premier reste absolument inconnu.

- Aelia : Je parlais de ce que cette photo a provoqué chez Danel, quelques années plus tard. Ce que je voulais dire, c'est que ce que cette photo a déclenché, elle le déclenche toujours, ou plutôt, elle déclenche encore autre chose.

- Sandrine : Entre le premier déclenchement et le second, je crois bien qu'il n'y a aucun rapport.

- Aelia : Il n'y a jamais de rapport, pas plus qu'entre un instant et un autre. Deux instants n'entrent jamais en relation.

- Ouzza : Bon, vous êtes sympathiques les filles, mais si on revenait à l'histoire?

- Aelia : Je ne pense pas que ce soit une histoire qu'on puisse raconter, en commençant par le début et en finissant par la fin.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Un visage connu

-

[Le point d'arrêt d'une photographie (punctum), c'est cette trace disparue, déjà morte, ce rien qui peut, sans prévenir, déstabiliser le regard]

-

Le sac de Garance

-

Une photo qui en dit plus

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

PGF
LPTParcours

AA.BBB

LEODOParcours

CB.XFB

LU_LPTParcours

Rang = G
Genre = MK - NG