Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le baiser se désire                     Le baiser se désire
Sources (*) : Messie, messianisme               Messie, messianisme
Bertille Sapintza - "La Sibylle", Ed : Galgal, 2007-2011, Page créée le 22 février 1997

 

Baiser imparfait (Bertille Sapintza, 2010) -

Le secret de Bertille

Le messie naîtra de l'imperfection du baiser

Le secret de Bertille
   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accÚder Ó son texte

 

- BERTILLE : Le messie, le messie, oui justement, le messie! Est-ce que tu sais quand naîtra le messie?

- PATRICE : Pas avant que je sois réveillé!

- SHANDA : Est-ce que tu ne veux pas dire, plutôt, d'un baiser parfait?

- PATRICE : Un baiser parfait? Comment un baiser peut-il être parfait?

- BERTILLE : Les souffles des deux amants ne se confondent plus. Alors est conçu le messie.

- PATRICE : C’est-à-dire jamais!

- BERTILLE : Un baiser parfait serait un baiser fermé sur lui-même, dont aucune voix ne pourrait s’échapper. Mais l'alchimie dont je parle est ouverte, infiniment et indéfiniment. Je ne prétends pas faisable ni même souhaitable un tel baiser, mais je dis que l'événement messianique en dépend.

- PATRICE : Un événement qui n'arrivera jamais!

- BERTILLE : Il dépend d’un baiser, c’est-à-dire de la chose la plus extraordinairement banale.

- PATRICE : N'importe quel baiser?

- BERTILLE : Un baiser qui respecte la différence des souffles.

- PATRICE : Oh là! Messianique! C’est tout? On est là, couchés sur nos matelas, à discuter gentiment, et il faudrait qu’on défende le messie!

- ALEXANDRA : En-dehors de toute religion, il y a plusieurs points communs entre le messie et notre travail. D’abord, tous deux naissent dans la bouche. Nos phrases, nos propositions, nos controverses, nos échanges, nos débats, tout cela prend naissance entre la langue et les lèvres, et même s’il y a d’autres causes à cette création, c’est bien là que se trouve le bain primordial. Ensuite, le messie comme l'Orloeuvre ont cette caractéristique d’être toujours en retard. Leur rapport au temps est celui-là : c’est le retard. C’est ce qui les rend désirables. Et comme nous ne vivons pas sans désir, l’attente du messie est comme la fabrication de l'Orloeuvre : c’est la durée même du temps. Qu’attendons-nous? Aucun évènement. Notre attente est à la parole ce que le messie est au temps : une permanente et perpétuelle mise en jeu.

 

 

Les cabalistes soutiennent que le Messie naîtra d'une relation entre homme et femme marquée par le sceau de l'égalité et de la réciprocité, ce qui semble en garantir l'impossibilité. [Il s'agit du baiser aux quatre souffles cité par Charles Mopsik dans son étude préliminaire sur la Lettre sur la Sainteté, Ed Verdier, 1986, p129.]

-------

- BERTILLE : Voilà où je veux en venir. Mettons nos espoirs dans l’imperfection du baiser. Cette imperfection libère la voix. Elle est la vraie présence. Nous irons plus loin dans cet espoir-là que dans tout autre.

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Bertille
VoixBaiser

XM.ESS

HebMessie

XM.BAI

SDBParcours

CO.IEH

ZY_CO.IEH

Rang = XG
Genre = DET - DET