Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Voix et transcendance                     Voix et transcendance
Sources (*) : Oeuvre, différance, pulsion de mort               Oeuvre, différance, pulsion de mort
Jacques Lacan - "Sem I, Les écrits techniques de Freud", Ed : Seuil, 1953-54, 5 mai 1954

 

Street Art -

Nommer la Chose, c'est la détruire; c'est ouvrir la possibilité de la transcendance et en même temps la rendre prisonnière du langage

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Cette formulation est déduite du commentaire que fait Lacan du jeu du Fort/Da. L'enfant se rend maître de la chose en la détruisant par la voix (il ne la détruit pas matériellement, il la remplace par un objet linguistique). Cette destruction est une symbolisation. Détruire la Chose, c'est s'élever au langage, c'est ouvrir la possibilité de la transcendance et en même temps la fermer (car la chose devient prisonnière du langage). Tel est le redoutable paradoxe de la vocalisation.

Lacan précise un peu plus loin ce qu'il entend par "transcendance" (Sem1 p197 de l'édition du Seuil) : "Il faut à une créature quelque référence à l'au-delà du langage, à un pacte, à un engagement qui la constitue, à proprement parler, comme une autre" (...) "c'est ce qu'on appelle la fonction du sacré, qui est au-delà de la relation imaginaire".

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Lacan
VoixTranscendance

DE.STR

ArchiOeuvrePM

FH.JJH

Q.chose

Rang = L
Genre = MK - NG