Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'humain est ce qu'il sera                     L'humain est ce qu'il sera
Sources (*) : Altérités conjurées               Altérités conjurées
Mahalia Heph - "Le bord de l'humain", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 5 août 2001

 

Adonis (Pierre Paul Prud'hon, 1810) -

L'humain est l'être qui ne prend pas pour acquise sa propre essence

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder ŕ son texte

 

Si l'humain est humain, ce n'est pas de son fait. Ça lui est venu dans un autre temps, un passé éloigné, à l'époque des ancêtres. On ne sait pas d'où ni comment. C'est un sujet de questionnement. Dès le début, l'être humain a su qu'il devait se distinguer des autres animaux, que c'était une composante de sa propre essence dont il était responsable. Là est le paradoxe. Car cette humanité qui lui est venue d'ailleurs, il avait pour tâche de la faire vivre : la créer, la recréer, la constituer, la reconstituer, la restituer, la réparer. Il aurait pu s'en désintéresser, s'en estimer quitte. Mais pas du tout. Il a fallu qu'il s'y attache, et même de plus en plus.

D'une part, sa propre essence ne lui appartient pas. Elle lui est venue et lui vient toujours d'ailleurs. Mais d'autre part cette essence le fait vivre. Il ne peut pas la laisser tomber. Quoiqu'il arrive, c'est toujours de là qu'il doit repartir.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Mahalia
ProHumain

CQ.AQQ

ProAlterites

CH.LLC

Uh.humain

Rang = N
Genre = MR - IB