Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'Internet, substitut de la voix                     L'Internet, substitut de la voix
Sources (*) :              
Max Uryos - "Une axologie sans fondement", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 5 mai 2001

 

Sans voix ni visage (Sebille Auch, 2010) -

L'Internet est sans voix ni visage

   
   
   
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

logo

 

L'Internet est, d'abord, une forme d'écriture. Comme toutes les écritures, il nous émancipe des corps, il nous libère du poids imaginaire des voix et des visages. C'est son statut en tant que prolongation naturelle de son prédecesseur, l'imprimerie. Mais son usage est si facile, si spontané, si rapide, qu'il dépasse ce statut. Dans les chats, les forums, dans la pratique quotidienne des emails, le web ne fonctionne pas comme écrit, mais bel et bien comme parole. C'est une parole qui circule et qui pourtant, comme l'écrit, n'a ni voix ni visage! Telle est l'innovation.

Il n'a ni voix ni visage, mais il les présentifie (tel est son paradoxe et sa force). Quand j'écris sur l'Internet, c'est comme si je parlais. C'est comme si mes interlocuteurs étaient physiquement présents. Je les vois, je les sens, je les entends, je n'ai pas l'impression qu'ils m'écrivent, j'ai l'impression qu'ils me parlent, même si je ne les ai jamais ni vus ni entendus.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Max
InternetVoix

RS.VVI

W.Internet

Rang = O
Genre = DET - DET