Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le havre des égarés                     Le havre des égarés
Sources (*) :              
Danel Qilen - "Le livre de celui qui n'avait pas de nom", Ed : Galgal, 2007-2016, Page créée le 1er décembre 1992

 

Paix au Moyen-Orient (Valerio A dami, 1991) -

Aucun homme, individu ou collectivité n'a de droit sur quelque terre que ce soit

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

- Danel : C'est un principe. Au premier abord il a l'air abstrait, théorique. Quand on sait à quel point les gens se la sont appropriée, la terre, quand on connaît l'histoire des nations, des classes, des communautés humaines, on a du mal à y croire. Mais ce principe, moi, je l'ai vécu dans ma chair. Il adhère à ma chair, je ne peux pas le lâcher. J'y tiens. Il gouverne ma vie. Je ne le considère pas comme juridique, mais comme viscéral. La terre est un lieu de passage où personne ne peut vous empêcher de passer. Ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas de propriété ni de droits nationaux, évidemment. Les gens ont des titres de propriété et les nations des territoires, c'est clair, mais ce n'est qu'un phénomène contingent, lié à une situation historique. Légitime mais contingent. Si on se place au-delà, la question n'est jamais de savoir à qui appartient la terre, mais toujours ce qu'on en fait. La terre est là pour te poser des questions.

- Delphine : Et si c'était la terre qui avait des droits sur l'homme?

- Danel : Certainement pas! La terre pousse l'homme dans ses retranchements. Elle le force à se demander ce qu'il y fait.

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Danel
HavreEgarement

GN.LKK

YT_KP.VEA

Rang = P
Genre = MJ - NA
                         
     
                     
                     
 

Source : Formulation trouvée dans Le Monde du 13 octobre 1992, par Y. Leibowitz.

La présence sur terre est une question de réalité historique, rien d'autre [car le possesseur de la terre, selon Leibowitz , c'est dieu. Mais on n'est pas obligé de le suivre sur ce dernier point. Il suffit d'admettre le raisonnement selon lequel, si "Au commencement, dieu créa le ciel et la terre", pourquoi y aurait-il plus de propriété sur la terre que sur le ciel?].