Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Le spectral de Derrida                     Le spectral de Derrida
Sources (*) : Derrida, la déconstruction               Derrida, la déconstruction
Jacques Derrida - "Spectres de Marx", Ed : Galilée, 1993, p24

 

Tableau de Gustave Dore -

La logique de la spectralité est inséparable du motif de la déconstruction

   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Dans une note, Derrida renvoie à tous les passages de son oeuvre qui touchent à la spectralité (notamment autour du deuil) (dans l'ordre chronologique) : Glas (1974), Fors (1976), Schibboleth (1986), Survivre (1986), Feu La Centre (1987), De l'esprit (1987), Mémoires - pour Paul de Man (1988), L'Autre Cap (1991), Donner le temps (1992). Et d'ajouter que la logique de la spectralité est présente dans "tous les essais publiés au cours des vingt dernières années"! Autant dire que ce motif spectral est plutôt central dans son oeuvre, - voire spectral, et que l'hantologie compte autant que la déconstruction et que la différance.

Au motif de la spectralité, sont associés : le travail du deuil (en relation avec l'oeuvre de Nicolas Abraham et Maria Torok), le travail en général, la survivance, l'économie de la dette et du don, l'effet d'itérabilité, etc... La logique de la spectralité est à l'oeuvre dans tous ces essais.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaSpectre

VD.JJS

DerridaDeconstruction

RT.HJJ

USpectre

Rang = HSpectreDecons
Genre = MR - IB