Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La lettre en plus                     La lettre en plus
Sources (*) : Plus d'un regard               Plus d'un regard

 

Innocent X (Diego Velasquez, 1650) -

(La date de 1650 n'est pas certaine).

Innocent X (Diego Velasquez, 1650)

   
   
   
                 
                       

 

Le regard du pape est franc, direct, dur. Il tient négligemment dans ses doigts une lettre qui témoigne de sa position. Quelqu'un, peut-être, la lui a donnée quelques minutes plus tôt. A moins qu'il ne l'ait écrite de sa main, et se prépare à la remettre à son secrétaire (pontifical)? A quoi peut-elle bien servir? A transmettre des instructions? à orienter ses ouailles? A leur donner des ordres? Notre curiosité bute sur le regard décidé, volontaire du vieil homme.

Ce tableau ne raconte rien. Il n'est plus un portrait. Il est l'expression d'une certaine violence, qui est celle de la peinture même.

Ce pape-là n'a rien de sénile. Il pas besoin de parler, un simple geste ou un froncement de sourcil lui suffit pour être obéi. Il commande.

En le transformant en chair hurlante, Francis Bacon l'a humanisé. C'est comme si, en dénonçant sa cruauté et sa crudité, il l'avait pris en pitié.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Velasquez
IVocalEcrit

KF.KLL

ProRegard

DT.LKK

zi.1650.Velasquez.Diego

Rang = YVelasquesInnocentX
Genre = MR - iVoix