Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le monde ne coule pas                     Le monde ne coule pas
Sources (*) : La voix s'entend comme autre               La voix s'entend comme autre

 

Eleonore et le vampire (Victor Brau ner, 1942) -

Entendre l'autre

Une voix flotte au-dessus de nos têtes

Entendre l'autre
   
   
   
Voix, signe Voix, signe
                 
                       

 

Daté NOV. 1942. Verso : Cellier de Rousset et dédicace : "A Madame Sieger très amicalement. V. Brauner 20 déc 1945". Huile sur toile. 60,3 x 45,5 cm. Collection : Madame Sieger/Galerie Di Meo, Paris.

J'imagine que ce qui flotte au-dessus du visage ensommeillé, sous la forme d'un serpent, c'est une voix. Selon moi, la partie du sujet qui ferme les yeux (celle qui rêve) entend la voix du serpent. Celui-ci, halluciné, est un intermédiaire dont les yeux sont ouverts sur un autre réel. Il ne fait que symboliser cette voix à laquelle le sujet rêve. De qui est cette voix? Du rêveur lui-même? D'un autre? Ce n'est pas ce qui compte. L'autre partie du sujet, lucide, impérial, est capable de s'en détacher.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Brauner
IVocalFlottement

CF.PMM

VoixAlterite

KJ.EII

ProAudition

HP.KLL

BraunerSigne

DL.LOA

zi.1942.Brauner.Victor

Rang = YO
Genre = MJ - NA