Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le baiser se désire                     Le baiser se désire
Munch, un art pathétique               Munch, un art pathétique

 

Le baiser (Edvard Mun ch, 1892) -

Seul l'être parlant embrasse dans la bouche

   
   
   
                 
                       

logo

 

Quel rapport y a-t-il entre le baiser et la voix? On peut partir d'un fait, le seul qui soit acquis : Seul l'être parlant embrasse. Surtout sur les lèvres. Seul l'être parlant embrasse sur les lèvres. Et a fortiori dans la bouche : Seul l'être parlant embrasse dans la bouche. Mais pourquoi? Quel est le secret du baiser?

Le baiser révèle cette réalité humaine, que la bouche est proche de la voix. La voix, aussi éloignée soit-elle, reste suspendue aux lèvres. Et lorsqu'on partage les lèvres, la bouche, la langue, alors on accomplit cet acte impossible : on partage aussi la voix, perspective dangereuse qui est l'un des thèmes centraux d'Edvard Munch, inavoué dans l'angoisse , avoué dans le cri, et souvent représenté sous la forme de vibrations enveloppantes qui se visualisent, par exemple, autour du lit d'un mort.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Munch
VoixBaiser

UR.LLO

MunchParcours

FF.LFF

zi.1892.Munch.Edvard

Rang = YO
Genre = MJ - NA