Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'appel s'adresse à l'inconnu                     L'appel s'adresse à l'inconnu
Sources (*) :              

 

Hommage a Apollinaire (Cha gall, 1911) -

La différence sexuelle reste une énigme

   
   
   
                 
                       

 

Le tableau semble porter à la fois sur l'union et la différence sexuelles. L'homme et la femme sont unis par le bas, mais désunis dans le haut. A partir de leurs zones génitales, leurs torses se détachent, et plus loin leurs visages sont complètement séparés. Elle tient une pomme (son désir?) et lui a la main sur son sexe (sa main ne dépasse pas son propre côté, comme s'il ne pouvait pas aller au-delà de la masturbation).

Une différence répète la différence sexuelle : la bouche de la femme est ouverte (comme si elle chantait), tandis que celle de l’homme est clôturée par un étrange rictus, cubiste (représenté de face et de profil) et tordu. Elle jette à son encontre sa voix et son chant, mais il est muré dans le silence.

Chacun d’eux a un oeil ouvert et l'autre fermé. L’endroit qu’ils regardent est très éloigné, au-delà du cercle convergent qui les entoure où se trouvent inscrits les signes de l'amour et de l’amitié (référence à Apollinaire). Ils s'aiment, mais rien ne converge entre eux. Pour chacun, l'appel de l'amour vient d'ailleurs, et pourtant cet appel les unit. Enigme.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Images
VoixAppel

JU.MPP

zi.1911.Chagall.Marc

Rang = ZApollinaire
Genre = MJ - NA