Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Une présence en plus                     Une présence en plus
Au diapason de la voix               Au diapason de la voix

 

Portrait de Hans et Erica Tietze (Ko koschka, 1909) -

Converser, c'est circuler

Par les mains passe une émotion plus originaire que celle des mots

Converser, c'est circuler
   
   
   
La main pense au présent La main pense au présent
Vibration de la peinture               Vibration de la peinture    
                       

logo

 

Cet art raffiné réussit à nous montrer ce à quoi, sans lui, nous n’aurions pas cru. Hans Tietze et Erica Tietze-Conrat, peints vers 1909, ont la bouche close. Ils semblent ne rien dire. Et pourtant leurs voix s’échappent avec une telle violence de leurs mains et de leurs regards qu’on croirait les entendre parler. Elles s'échappent à travers le temps et malgré la disparition de leur époque et de leurs corps. C’est une prodigieuse émotion que Kokoschka nous transmet à coups de traits, une émotion originaire qui émane encore d'être disparus mais incroyablement présents.

 

 

Il y a au moins trois voix dans ce tableau : la voix transfigurée des personnages, celle du peintre disparu qui use encore de son propre organe, la peinture (représentée par les flaques de couleur), pour s'adresser à nous, et celle d'un autre qui nous met en extase.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Kokoschka
ProPresence

CY.GKK

VoixVibration

SY.UII

IVocalConversation

JU.KQL

VoixMain

DK.IKL

KokoschkaParcours

CV.KII

zi.1909.Kokoschka.Oscar

Rang = YP
Genre = MJ - NA