Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'image reste muette                     L'image reste muette
Sources (*) : Le sans - voix remonte               Le sans - voix remonte
Jeannine Perpia - "L'amour de la chair", Ed : Galgal, 2007, Page créée au-delà de la fin de l'année 2004

 

Le Rossignol gardien (Larissa Dentyar, 2010) -

Collage.

Le rossignol, gardien de la Chose, garde aussi la voix, qui ne chante plus

   
   
   
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

logo

 

Ce rossignol n’a qu’un point commun avec le rossignol des citadins que nous sommes : il ne chante pas. Sa bouche est une sorte de vulve immensément ouverte, tellement ouverte que rien n’en peut sortir. La voix féminine y est enfermée, enclose, emprisonnée, et les gestes de séduction désespérée des mains n’y changent rien. Si l’on prend cette image pour une définition, un rossignol chinois serait l’objet capable de garder sa voix en lui-même, de supporter la tâche d’être le gardien de la Chose, le maton de l’origine.

-------

- Jeannine : Nous introduisons ici une version anamorphosée du Rossignol chinois de Max Ernst, entièrement redessinée par Larissa Dentyar. En l'absence de toute trace authentique et autorisée de la version initiale, il nous semble qu'elle peut faire l'affaire. Mais que l'observateur ne se fasse aucune illusion : il s'agit d'une pure et simple réinvention.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Jeannine
IVocalSilence

JA.KLJ

VoixSansVoix

UA.OLL

zi.1920.Ernst.Max

Rang = YP
Genre = DET - DET