Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La voix coupée du corps                     La voix coupée du corps
Sources (*) :              

 

"Nous allons nous ennuyer" (Pina et Via Lewandowsky, 1995) -

La voix et la source de la voix peuvent devenir étrangères l'une à l'autre

   
   
   
                 
                       

 

Ici la source de la voix et la voix deviennent étrangères l’une à l’autre. La source est extérieure à la voix, et la voix est extérieure à la source, ce qui constitue une nouveauté prodigieuse. Même quand elle est encore dans la gorge, la source de la voix est devenue machine. Quant à la voix, elle gît sur une chaise, emballée dans un sac en plastique.

Pina et Via Lewandowsky, guère optimistes, intitulent leur installation : “Nous allons nous ennuyer”. Le siège sur lequel la voix repose triomphalement est revêtu de guirlandes électriques qui donnent l’illusion de briller. Le petit souffle de voix, dépouillé de son ancienne vitalité, n’est qu’une peinture pétrifiée, mécanisé dans son cadre à l’intérieur d’un corps qui n’est plus qu’une représentation. Sur le siège l’objet enveloppé qui représente la voix est dépourvu de toute faille; aucun souffle ne le traverse. Détaché de la source corporelle, il a perdu l’esprit vivifiant.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Images
VoixCoupure

IK.ZXX

zi.1995.Lewandowsky.PinaVinRang = YO
Genre = MK - NG