Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la voix                     Derrida, la voix
Sources (*) : L'énigme, c'est la voix               L'énigme, c'est la voix
Jacques Derrida - "La voix et le phénomène", Ed : PUF, 1967, p15

 

Trois musiciens itinerants (Jacob Jordaens) -

Derrida, le langage

La voix est l'énigme qui répond à l'indiscernabilité de la conscience et du langage

Derrida, le langage
   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La voix est privilégiée par la phénoménologie car elle semble répondre à une difficulté : comment réduire la conscience à la présence, tout en lui reconnaissant une dimension transcendantale? Si la conscience est inséparable du langage, comment peut-on la réduire à une pure présence? Pour résoudre cette difficulté, Husserl met en avant la voix. La vive voix, selon Husserl, affirme cette indiscernabilité comme présence.

Derrida se dissocie de Husserl. Il introduit la non-présence et la différence (médiateté, signe, renvoi) au coeur de la présence à soi : c'est ce qu'il appelle la différance. Ce repositionnement s'appuie sur la double nature de la voix : à la fois pure présence intuitive (conscience) et système signifiant / signifié irréductible à la présence (langage). Pour Derrida, la difficulté subsiste - elle est irréductible, et non soluble dans la réduction (fût-elle transcendantale).

La voix simule, dit Derrida. Elle simule quoi? "la garde de la présence". Cette simulation est nécessaire à cause de la non-présence qui est dans la présence. La simulation ainsi appelée pour soutenir la présence ne peut être réduite à une illusion, un fantasme ou une hallucination.

 

 

Lorsque Derrida invoque la voix, ce n'est pas pour suturer la difficulté qui a émergé avec Husserl. Au contraire, la voix pour Derrida est spectrale. Elle porte l'archive du langage, en même temps que la plénitude de la présence. La réponse qu'elle propose n'annule pas la dissociation.

Il faut prendre le terme énigme au sérieux, car l'aptitude de la voix à lier la conscience et le langage jusqu'à les rendre indiscernables ne va pas nécessairement de soi. Cette aptitude est originaire, anthropologique, irréductible, indéconstructible.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaVoix

CJ.PMO

VoixEnigme

FE.KLL

DerridaLangage

JE.KPM

UVoixEnigme

Rang = PVoixEnigme
Genre = MR - IB