Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, l'inouï                     Derrida, l'inouï
Sources (*) : Derrida, nos tâches               Derrida, nos tâches
Jacques Derrida - "La voix et le phénomène", Ed : PUF, 1967, p115

 

Jaroslava (Alphonse Mucha, 1920) -

Derrida, le signe

Au-delà du savoir absolu, une question inouïe s'ouvre et réclame des pensées à travers de vieux signes

Derrida, le signe
   
   
   
Le post - moderne est moderne Le post - moderne est moderne
Un art à - venir               Un art à - venir  
Derrida, la pensée                     Derrida, la pensée    

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Il y a pour la philosophie deux directions possibles :

- rester à l'intérieur de la métaphysique, c'est-à-dire dans le prolongement de l'histoire de l'être comme présence. Dans cette direction le savoir absolu est accompli; l'histoire de l'être est close. C'est la présence pleine, la présence absolue à soi-même dans la conscience : une voix sans différance, sans écriture, où l'absolu infini apparaît comme sa propre mort.

- penser la différance au-delà de la présence. C'est ici que se pose la question inouïe, ouverte, pour laquelle nous ne disposons que de vieux signes [ceux du logos et son système éthique, esthétique et religieux, légué par l'histoire de l'Occident]. Au-delà du savoir absolu, nous ne savons plus. Il n'est même pas sûr que les mots aient encore un sens.

Que faire? Soit rester dans la répétition, continuer à faire résonner la voix rassurante de la phonè. Soit suivre le chemin d'une dérive indéfinie, d'une errance. Alors nous ne savons plus ce que veulent dire les signes - qui ne sont plus des signes, et qui n'appartiennent plus au système du vouloir-dire. Ce qui se présente comme représentation redevient supplément, écriture, trace, etc... La chose se dérobe, la perception elle-même redevient labyrinthique.

 

 

Ce passage ne donne aucune orientation éthique ou politique "à suivre" après la sortie de la métaphysique. Il ne conduit pas à un savoir, mais au contraire à un point où nous ne savons plus, c'est-à-dire où tout le système éthique, esthétique ou religieux du savoir absolu ne peut plus être interrogé. Quel est ce lieu? Est-il encore dans le champ de la philosophie? Est-il encore dans le champ de la signification? C'est un lieu au-delà que Derrida explorera plus tard à travers des concepts comme : justice, hospitalité, don.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaInoui

NH.HIU

DerridaTache

SA.VOI

DerridaSigne

UV.LLO

ProPostModerne

BQ.LBB

ProQuestion

VJ.LVJ

DerridaPensee

VQ.LQQ

T.signe

Rang = L
Genre = MR - IB