Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la présence                     Derrida, la présence
Sources (*) : Derrida, la mort               Derrida, la mort
Jacques Derrida - "La voix et le phénomène", Ed : PUF, 1967, p108

 

Femme au miroir (Titien, 1514) -

"Je suis mort", et "Je me dois à la mort"

Le "je" n'implique pas nécessairement la présence : la personne peut être absente dans "Je suis", anonyme dans "J'écris" et morte dans "Je suis vivant"

"Je suis mort", et "Je me dois à la mort"
   
   
   
               
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Le mot "je", comme d'autres pronoms personnels ou des adverbes du type "ici, là-bas, maintenant, hier, demain, après", etc... est classé par Husserl parmi les expressions "occasionnelles", celles qu'on ne peut pas remplacer par des concepts objectifs permanents. Ce sont des expressions indicatives, très répandues dans le langage. Mais sont-elles pour autant obligatoirement liées à la présence immédiate de celui qui parle? On peut en douter [quoiqu'en disent Descartes et Husserl]. En effet ce n'est pas parce qu'on utilise le mot "je" que la personne qui parle est nécessairement présente. Quand un auteur est inconnu, fictif ou mort, nous comprenons quand même le mot "je" dans son texte. Sa valeur ne dépend pas ni de sa vie actuelle, ni de sa présence. Comme tous les autres signes, le "je" fonctionne par-delà la mort. Son idéalité, compatible avec l'absence du sujet dans le discours, est testamentaire. On peut même dire que la mort est nécessaire à l'émission du "je", et que la vie ne vient que "par-dessus le marché".

L'énoncé "Je suis vivant" s'accompagne de la possibilité de mon être-mort : c'est l'histoire ordinaire du langage, sa normalité. Le sens "Je suis vivant" est grammatical, il n'accompagne pas nécessairement l'objet.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
VoixPresence

LS.GAA

DerridaMort

CT.LTE

DerridaJeSuisMort

DF.LDF

U.voix

Rang = J
Genre = MR - IB