Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Le sujet réticulaire                     Le sujet réticulaire
Sources (*) : Web = tous égaux car orphelins               Web = tous égaux car orphelins
Paul Mathias - "Séminaire au Collège International de Philosophie et écrits associés", Ed : http://pmat.ciph.free.fr/, 2005, Projet de recherche en diktyologie (2)

 

-

La puissance du Web, il faut l'écrire

[L'Internet illustre le fait qu'être sujet, c'est résulter d'un effet de discours]

La puissance du Web, il faut l'écrire
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

logo

 

Le sujet dépend d'une matrice linguistique qui lui a préexisté, il en est l'effet, mais il est aussi l'auteur de sa parole. Cette tension, ce décalage, se retrouvent sur l'Internet. Mais la difficulté des réseaux, c'est que l'espace discursif y est fragile, voire indéterminé. Des significations sont produites. De l'identité émerge par le biais de l'activité textuelle et langagière. Une certaine subjectivité naît. Une intelligence est en cours de formation, mais la dispersion du réseau rend son inachèvement fatal.

Etre sujet sur l'Internet, c'est subordonner les effets de discours à une certaine machinerie. Le tissu industriel (protocoles, outils logico-linguistiques, contraintes économiques et commerciales) passe par la relation sémantique des opérateurs à la réalité qu'ils coproduisent. Que celle-ci soit faite, elle aussi, de paroles (après tout la parole est elle-même une machine linguistique), que sa fonction soit symbolique, ne change pas son caractère machinique ni l'obligation pour le sujet de se soumettre à sa loi. Ce sujet instable, qui croit naviguer dans des processus de pensée, est façonné par des déterminismes.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Incapable de fixer les contours de son espace discursif, l'Internet met en place des opérations sans sujet repérable

-

Sur les réseaux, le statut du sujet de la parole n'est pas véritablement établi

-

Les réseaux de l'Internet forment un monde dont la réalité est coproduite par ses opérateurs, dans une relation sémantique

-

L'Internet est une machine faite de paroles

-

En désincarnant le sujet, l'Internet favorise une vision radicalement idéaliste du monde

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Mathias
SujetReticulaire

AA.BBB

InternetSujet

CU.LQQ

InternetCheminements

SD.LDS

ID_SujetReticulaire

Rang = L
Genre = -