Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Un Internet ouvert                     Un Internet ouvert
Sources (*) :              
Paul Mathias - "Des libertés numériques - Notre liberté est-elle menacée par l'Internet?", Ed : PUF, 2008, pp6-7

 

Trompe l'oeil photographie rue Crozatier, Paris -

Seule une conception philosophique de l'Internet comme espace ouvert qui prolonge le monde de la vie peut contrer l'enfermement dans l'utilitarisme et le sécuritarisme

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Une Grande Charte a été publiée en 1994 par Esther Dyson, Georges Gilder, George Keyworth et Alvin Toffler dans une version qui est restée provisoire (p36). Son objectif était d'appuyer les pratiques du réseau sur des fondements légitimes et sûrs. Pour ses auteurs, l'Internet recèle un potentiel civilisationnel : l'accroissement de la puissance des individus dans le choix et la mise en oeuvre de leurs propres valeurs, y compris dans la participation à la vie sociale par l'intermédiaire des réseaux. L'acteur du réseau a une capacité personnelle à exploiter ses ressources. Il crée ainsi des richesses. Cela implique une protection contre les usurpations et les appropriations illégitimes (droit d'auteur), et donc la domination du juridique et de l'administratif sur les réseaux. La liberté qui en résulte, quoique soumise à des tensions, se situe dans le prolongement du rêve américain d'une nouvelle frontière accessible à l'individu.

La Grande Charte trahit la concurrence de deux visions de l'Internet : une vision humaniste d'un espace ouvert à tous, et une vision économique d'un lieu d'optimisation des transactions maximisant la prospérité.

 

 

Le romantisme libertaire est conjugué à un pragmatisme sécuritaire. La vision instrumentiste tient compte de la rentabilité, de la productivité et de la sécurité; la vision philosophique ou humaniste ne considère pas l'Internet comme un instrument, mais comme un monde : un lieu ouvert et créatif de partage du sens et de l'intelligence, qui s'empare inlassablement des possibilités du réseau.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Mathias
InternetOuvert

EE.LEE

W.Amérique

Rang = O
Genre = DET - NG