Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le virtuel n'ajoute rien                     Le virtuel n'ajoute rien
Sources (*) : Le Web entretient la dissémination               Le Web entretient la dissémination
Paul Mathias - "Séminaire au Collège International de Philosophie et écrits associés", Ed : http://pmat.ciph.free.fr/, 2005, "La question du virtuel", in Champs Culturels

 

La virtualite du virtuel (Harald Gourami, 2012) -

La virtualité d'un monde virtuel réside hors de lui, dans l'intervention d'un utilisateur

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

Pour qu'un programme détermine un monde virtuel, il faut qu'au moins un utilisateur y introduise des perturbations. Sans ces perturbations, ce monde ne porterait aucune virtualité. Grâce à elles, le monde virtuel se donne comme une forme de transcendance, qui ne semble pas provenir de l'intérieur du jeu ou du programme, mais de l'extérieur.

Tout ce que peut faire l'utilisateur, c'est déclencher ou arrêter le jeu. C'est une forme de discontinuité dont on ne dispose pas avec le réel, dont il est impossible de se détacher volontairement.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Mathias
InternetVirtuel

GM.QQQ

InternetMonde

NU.IJQ

T.transcendance

Rang = K
Genre = DET - DET