Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                 
 
                     
Web : un savoir inappropriable                     Web : un savoir inappropriable
Sources (*) : La transmission est incontrôlable               La transmission est incontrôlable

 

-

Paul Mathias, "L'instant du même, note sur la transmission", in Cahiers Philosophiques n°86 (mars 2001)

Une transmission garantissant l'intégrité des données transmises est un fantasme qui suppose la neutralisation des sujets et des singularités, c'est-à-dire de la parole

   
   
   
                 
                       

C'est le fantasme d'Agathon faisant l'éloge d'Eros dans le Banquet de Platon. Il croit qu'Eros peut instruire en donnant son savoir à autrui, c'est-à-dire que les flux de savoir peuvent passer d'homme à homme sans difficulté, comme si on transférait des données cognitives. Socrate lui répond : "Ce serait une aubaine, si le savoir était de nature à couler du plus plein vers le plus vide". Agathon se trompe, car Eros est amoureux plutôt que savant. Le savoir ne passe pas directement de savant à ignorant, mais à travers la parole. On n'est jamais sûr qu'il n'y a pas de perte, que l'expéditeur et le récepteur parlent le même langage et se comprennent. Les connaissances ne se répliquent pas telles quelles. Le maître et le disciple ne sont pas indifférents l'un à l'autre. Agathon est livré au fantasme techniciste d'un savoir sans savants, et ignore que la transmission est un effet de sens.

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
 
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Mathias
InternetSavoir

NO.GHI

ProTradition

FI.INT

T.totalité

Rang = L
Genre = -