Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
                   
Sources (*) :              
Pierre Lévy - "L'intelligence collective, Pour une anthropologie du cyberspace", Ed : La Découverte, 1997, d'après la page 75

 

Comme un panneau de fenetre (Paul Klee, 1924) -

Le drame du cyberespace, c'est que rien ne garantit qu'il se constituera en choeur polyphonique improvisé

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Le cyberespace pose la question de la démocratie directe. Comment constituer des sujets collectifs d'énonciation? Dans une manifestation, on ne dépasse pas le stade de la monodie ou de l'unisson : chacun crie les mêmes mots d'ordre prédéfinis.

Avec la polyphonie intervient un chef d'orchestre. L'harmonie est toujours préétablie. Un point de transcendance oriente le processus.

Le modèle musical de la démocratie directe serait :

- écouter les autres choristes,

- chanter différemment,

- trouver une coexistence harmonieuse entre sa propre voix et celle des autres.

Ce serait un choeur polyphonique improvisé qui résisterait aux trois mauvais attracteurs :

- chanter trop fort,

- se faire,

- chanter à l'unisson.

On aboutit à une civilité, une éthique de la symphonie, qui est une éthique de la conversation.

 

 

[Ce qui est manifestement impossible sans chef d'orchestre, et encore moins sans compositeur!]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

LevyPierre

WD_Cyberespace

Rang = M
Genre = MR - IB