Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'Internet au-delà de ses usages                     L'Internet au-delà de ses usages
Sources (*) :              
Pierre Lévy - "L'intelligence collective, Pour une anthropologie du cyberspace", Ed : La Découverte, 1997, p122

 

Quand je mourrai, jetez des cendres sur mon blog -

Peut-on encore parler d'oeuvres dans le cyberespace?

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

L'oeuvre s'inscrit dans un schéma de communication classique (auteur / oeuvre / destinataire).

Le cyberespace introduit trois changements :

- il y a une inversion de la position du récepteur. A lieu d'être à la périphérie comme dans les media de masse, il est au centre.

- les distinctions entre auteurs et lecteurs, producteurs et spectateurs se brouillent au profit d'un continuum de lecture-écriture où chacun alimente l'autre.

- les séparations entre les messages et les oeuvres tendent à s'effacer. Toute représentation peut faire l'objet d'échantillonnage, de mixage, de réemploi, etc...

Ce phénomène relance certaines questions posées par les artistes depuis la fin du 19ème siècle : l'oeuvre et sa limite, la place de la réception dans l'oeuvre, la distinction entre l'acteur et l'herméneute.

Le cyberspace ignore la séparation émission / réception. Dans le work-in-progress, il déplace l'accent du work vers le progress. C'est un art sans signature.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

LevyPierre
InternetUsage

ME.LLM

UOeuvreCyberespace

Rang = P
Genre = MK - NG