Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la différance                     Derrida, la différance
Sources (*) : Derrida, Descartes, le cogito               Derrida, Descartes, le cogito
Jacques Derrida - "L'écriture et la différence", Ed : Seuil, 1967, pp95-96

 

Que me veux-tu? (Claude Cahu n, 1929) -

Derrida, la folie

"Vouloir-dire le doute hyperbolique", tel est l'acte philosophique cartésien d'ouverture absolue, dont la structure de différance ne peut s'écrire que dans l'économie d'une raison

Derrida, la folie
   
   
   
Derrida, la raison Derrida, la raison
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

L'acte du Cogito selon Jacques Derrida, c'est le moment où il se mesure à la folie. En ouvrant la possibilité d'un doute absolu auquel aucune signification ne peut résister, sans autre garde-fou que les preuves de l'existence de Dieu, en proposant ce doute hyperbolique à l'intelligibilité, Descartes prend le risque de se confronter lui-même à l'angoisse de la folie. C'est un moment pathétique auquel il faut s'arracher en proposant une série de principes et d'axiomes, un système déductif qui ne peut pas succomber au doute [car ils sont dogmatiques]. En le réfléchissant pour l'autre, Descartes se rassure lui-même contre le non-sens et l'angoisse.

On ne peut pas enfermer le doute hyperbolique cartésien dans une structure historique, quelle qu'elle soit. Il ne se laisse pas conter comme événement. Ce n'est pas un récit récité (celui de Foucault par exemple), c'est un récit récitant.

Dès que le Cogito est proféré, réfléchi, temporalisé, communiqué, Descartes fait ce qu'il faut pour s'éloigner du moment de crise.

 

 

Le moment cartésien est l'acte philosophique par excellence, mais il n'est pas que cela. Le Cogito intervient pour tout vouloir-dire, pour tout vouloir en général, pour toute parole. Vouloir-dire implique une économie, un rapport réglé entre ce qui excède et ce qui est excédé. Même s'il y a régulation, on ne peut jamais exclure la folie. Comme Descartes l'explique, il peut toujours y avoir un Malin Génie, un Dieu trompeur. L'excès absolu subsiste. La différance se trahit dans une crise essentielle et nécessaire. Cette crise a toujours-déjà commencé. On ne peut pas l'assigner à un moment comme le fait Michel Foucault [qui définit ainsi l'âge classique], car elle est toujours présente et proche.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaDifferance

TR.LOK

DerridaDescartes

DG.LGD

DerridaFolie

DG.LGD

DerridaRaison

GE.LEG

T.folie

Rang = G
Genre = MK - NP